ASSE : Ruffier prêt à claquer la porte des Verts ?

true

L’Equipe, ce matin, laisse entendre que Stéphane Ruffier, écarté par Claude Puel, pourrait ne plus jouer pour l’ASSE si le Castrais en reste l’entraîneur.

C’est Jessy Moulin qui gardera les buts de l‘ASSE demain contre Reims, et cela a provoqué la colère de Stéphane Ruffier. Le portier stéphanois a appris hier matin de la bouche de Claude Puel que sa doublure jouerait contre les Rémois. « L’entretien a duré 30 secondes. Stéphane a dit « OK » et il est parti sans demander d’explications », a expliqué son agent Patrick Glanz, qui a fait la tournée des médias vendredi pour dénoncer l’attitude de Puel.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Il va sécher l’entraînement

De son côté, l’insider Mohamed Toubache-Ter, très bien informé sur les coulisses de l’ASSE, a révélé que Ruffier avait claqué la porte à l’annonce de son remplacement en hurlant : « On me manque de respect, si c’est comme ça, donnez moi mon chèque que je me casse ». Selon L’Equipe, ce matin, le Basque va sécher l’entraînement, ce samedi. Et il pourrait ne plus vouloir porter le match vert si Puel reste sur le banc.

 

« En mettant une claque à Ruffier, Puel chercherait à provoquer un déclic chez lui. Connaissant la personnalité de Ruffier, il est permis de douter que cette mise à l’écart provoque un déclic psychologique. Le risque se révèle dès lors grand de le voir refuser de renfiler les gants sous les ordres de Puel. Il n’adhère pas, plus, à son projet. Impensable ? Pas plus que lorsqu’il avait refusé le poste de numéro 3 en équipe de France, en 2015. Ruffier n’est plus retourné en sélection depuis. Il n’a pas prévu de s’entraîner samedi et il ne devrait pas figurer dans le groupe, dimanche. Jessy Moulin devrait jouer à sa place », écrit Bernard Lions. Ruffier refuserait donc de s’asseoir sur le banc. Il est « sous contrat jusqu’en juin 2021, à 2,8 M€ brut par an », rappelle le journaliste.

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000