ASSE : Frédéric Antonetti était prêt à revenir aider Julien Sablé

Si la situation actuelle de l’ASSE n’est pas brillante pour un Julien Sablé qui débute à peine, Frédéric Antonetti avait connu pire en 2001.

Julien Sablé pouvait difficilement espérer pire scénario pour débuter sa carrière professionnelle sur un banc : il n’a eu que trois jours pour préparer le déplacement à Lille, deux semaines après une humiliation à domicile dans le derby. Vu les circonstances, les supporters n’accablent pas le jeune technicien, au contraire de leurs joueurs et de leurs dirigeants.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Dans Le Progrès, Frédéric Antonetti a rappelé que lui aussi avait débarqué sur le banc des Verts dans un contexte très tendu : “C’était contre Le Havre, en octobre 2001. Des ultras avaient forcé les grilles et tenté d’accéder aux salons. Il y avait du sang. Le kop sud avait déployé une banderole qui ne m’avait pas plu du tout  : “Un berger corse pour garder des chèvres”.  On avait perdu 1-0, Julien Sablé s’en est mieux tiré avec ce nul contre Strasbourg. C’est un passionné, un travailleur qui a beaucoup d’énergie et d’enthousiasme.

Jean-Louis Gasset va lui apporter beaucoup. Julien n’a pas d’expérience, c’est normal quand on est en jeune mais s’ils trouvent le bon fonctionnement… J’aurais pu revenir à l’ASSE… si j’avais été contacté. On parle toujours de notre bon parcours, de la remontée, mais avant cela, nous, c’est pour ne pas descendre en National qu’on se battait.”

R.N.

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001