ASSE : un premier match amical contre Rumilly (4-1) riche en enseignements 

true

L’ASSE a remporté son premier match amical face à Rumilly (4-1), samedi. Une rencontre marquée par les belles prestations de certains jeunes, mais aussi par l’absence de joueurs que Claude Puel aimerait voir partir, et par une remontée de bretelles du Castrais envers ses cadres.

Ruffier, Palencia, Trauco, Diousse : des absences qui en disent long

L’ASSE a livré samedi dernier son premier match de préparation face à Rumilly, promue en National 2. Un match que les Verts ont logiquement remporté (4-1). 25 joueurs ont participé à la rencontre, à laquelle Stéphane Ruffier, Miguel Trauco, Sergi Palencia et Assane Diousse n’ont pas été conviés. Tous trois ont regardé le match depuis le banc de touche, en civil. Dans les buts, Puel avait convoqué trois gardiens : Jessy Moulin, Stefan Bajic et Etienne Green. Mais à l’instar d’Alexis Guendouz, prêté à Pau l’an dernier, Ruffier n’a pas été convoqué. Un choix qui montre que le Basque n’a plus du tout la côte auprès de son entraîneur, qui aimerait le voir partir cet été. Palencia, lui, n’est plus qu’un 3e choix au poste de latéral droit derrière Mathieu Debuchy et Yvann Maçon. Ce que Puel lui a signifié de vive voix. L’absence de Trauco s’expliquerait par le surpoids accusé par le Péruvien, qui a vécu le confinement seul, dans la région stéphanoise, et qui ne sera pas retenu en cas de proposition. Enfin, Assane Diousse était absent lui aussi. Le club espère lui trouver un nouveau point de chute. Idem pour les jeunes Nelson Sissoko, Mickaël Nadé et Lamine Ghezali.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Krasso, Moueffek, Rivera et Gourna-Douath en évidence

Face à Rumilly, Puel a aligné une équipe par mi-temps. C’est Jean-Philippe Krasso qui a ouvert le score sur un service du jeune Aimen Moueffek. Arrivé d’Epinal, l’attaquant, solide dans les duels, notamment aériens, a fait bonne impression. Une erreur de l’autre recrue stéphanoise de ce début d’été, Setigui Karamoko, arrivé de Béziers, a permis à Rumilly d’égaliser sur un penalty concédé par Mathieu Debuchy. Le jeune Maxence Rivera, sur un raid solitaire, a redonné l’avantage aux Verts en éliminant plusieurs joueurs avant de frapper en lucarne. Et en seconde mi-temps, l’ASSE a creusé l’écart avec un but d’un défenseur adverse contre son camp, puis un 4e but signé Charles Abi, servi par Denis Bouanga.

Moueffek aura été le meilleur joueur sur le terrain. A 19 ans, le milieu formé au club, souvent blessé ces deux dernières saisons, a fait preuve d’un gros volume et de qualités techniques qui méritent certainement d’être revues. Pressing, orientation du jeu, transversales, le joueur a fait forte impression, tout comme Lucas Gourna-Douath qui l’a relayé à la mi-temps. Le milieu de 16 ans s’est promené aux côtés de Yann M’Vila. Elancé, facile balle au pied, il a fait apprécier ses qualités de box to box. A revoir aussi, c’est sûr !

Puel a sermonné certains cadres

Si les jeunes ont brillé lors du premier match amical de l’ASSE, remporté face à Rumilly, ça n’a pas été le cas de certains cadres de Claude Puel… Romain Hamouma, qui faisait partie du onze de départ lors de la première mi-temps, ne s’est pas mis en évidence. Apparu affuté depuis le début de la préparation, l’attaquant a touché peu de ballons. Wahbi Khazri a été plus entreprenant mais il n’a pas été décisif. Mathieu Debuchy, capitaine lors de la première période, a quant à lui provoqué le penalty qui a permis à Rumilly de marquer.

En seconde mi-temps, Loïc Perrin, Yann M’Vila et Ryad Boudebouz ont fait leurs entrées. Sous la chaleur, le capitaine stéphanois, en manque de rythme, n’a joué que 30 minutes avant d’être relayé par Rayan Souici. M’Vila n’a pas eu à faire énormément d’efforts défensifs au vue de la supériorité stéphanoise mais il a été dans l’ombre du jeune Lucas Gourna-Douath, également beaucoup plus présent que Boudebouz. Des prestations qui n’ont pas plu à Claude Puel, lequel en attend plus de ses leaders supposés… Ce que le Castrais a fait savoir dans le vestiaire, après la première mi-temps, en ciblant particulièrement Hamouma, Kolodziejczak et Khazri.