ASSE : Wahbi Khazri a une bonne raison pour expliquer son début de saison discret

ASSE – L'oeil de MC Pampille : « Les sifflets contre Khazri étaient injustes »

Wahbi Khazri (28 ans) réalise un début de saison timide sous le maillot de l’ASSE. Son été énergivore peut expliquer son retard à l’allumage. 

Wahbi Khazri n’a pas pris l’habitude d’être au cœur des critiques depuis son arrivée à l’ASSE l’été dernier. C’est même notamment pour le soutien unique des supporters que l’attaquant tunisien avait fait le choix d’écarter le Stade Rennais pour signer chez les Verts.

Aujourd’hui, une partie du public stéphanois attend pourtant plus de lui et lui a fait comprendre en le sifflant à plusieurs reprises cette saison. Il faut dire que Khazri n’a plus marqué dans le jeu depuis son doublé contre l’OM, le 16 janvier 2019 (2-1). Soit 17 matches, ce qui est énorme. Mais le voir un peu pataud depuis l’ouverture de cet exercice n’est pas si surprenant que cela.

Sitôt après en avoir terminé avec sa saison en Ligue 1 à Angers (1-1), le 24 mai, Khazri est en effet parti préparer la CAN et a terminé la saison avec 47 matches dans les pattes. « Wahbi se retrouve dans la situation de pas mal d’Africains qui avaient déjà disputé la Coupe du monde, l’été dernier. Ça plombe la tête et les jambes, explique Alain Giresse dans L’Équipe. Même s’ils ont profité d’une rallonge pour partir en vacances derrière, elles ont été escamotées. Ils ont dû s’entretenir pendant leur repos. Wahbi paye l’addition, aujourd’hui. » 

Pour aller plus vite, Khazri a même bûché pour arriver à son poids de forme (82 kg). « En plus d’être un vrai joueur de football, le personnage est un vrai professionnel, doté d’une grande correction et d’un bon état d’esprit », confirme le sélectionneur de la Tunisie à la CAN. Le LOSC est prévenu.

Julien Pérez