Brest-ASSE (3-2) : qui a surnagé, qui a sombré chez les Verts ?

true

Menée 3-0 à la mi-temps, l’ASSE s’est encore un peu plus enfoncée au classement en chutant à Brest hier après-midi. Voici nos notes pour les Stéphanois.

RUFFIER (3)

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Capitaine en l’absence de Perrin, le gardien de l’ASSE a encaissé trois buts et s’est couché sur le troisième avant même la frappe de Cardona. Aucun arrêt. Le dernier match où il a été décisif, c’était quand ?

MACON (2), puis HONORAT

Titularisé au poste de latéral droit, le jeune Maçon a vécu un calvaire. Averti d’entrée (2e) pour une faute grossière sur Grandsir, il a pris le bouillon toute la première mi-temps. Les trois buts brestois sont venus de son côté. Remplacé à la mi-temps par HONORAT (5), qui a apporté sa vitesse et ses centres, même si ceux-ci ont rarement trouvé preneur.

FOFANA (3)

Il a mis le pauvre Maçon dans la panade dès l’entame de match avec une passe trop molle. Son plus mauvais match depuis qu’il évolue en équipe première.

SALIBA (4)

Axial gauche alors qu’il semble bienn plus à l’aise à droite, il n’a pas vraiment été impliqué sur les buts encaissés même s’il a perdu son duel avec Cardona sur le 3e. Mais il n’a pas surnagé non plus. La médiocrité ambiante aurait-elle fini par être contagieuse ?

KOLO (3)

Pour son retour, il a été à la peine. Une erreur de marquage sur l’ouverture du score, quand il a lâché Lasne. Latéral gauche, ce n’est vraiment pas son truc. Mais ça, ne le savait-on pas déjà ?

M’VILA (2)

Le 3e but, sur lequel il perd le ballon tout seul, sans être pressé, prouve à quel point il n’est que l’ombre de lui-même… Pathétique.

CAMARA (4)

Lui au moins se bat, il court, il ratisse. Techniquement, ce n’est pas Zidane, mais on ne peut pas lui enlever sa générosité. Si ses petits copains du milieu pouvaient avoir le même volume…

CABAYE (3)

Il a sauvé son match en décalant Diony sur le but du 2-3. Mais le reste du temps, il a manqué de justesse, de rythme, d’impact. De tout.

BOUDEBOUZ (3), puis BENKHEDIM

Pendant l’heure qu’il a passée sur le terrain, Boudebouz n’a rien fait de bon si ce n’est obtenir le penalty qui a permis à Bouanga de marquer. Improductif. Remplacé par BENKHEDIM, qui n’a pas touché un ballon.

ABI (2), puis DIONY (6)

Titulaire, cet Abi là, incapable de gagner un duel ni de se procurer la moindre occasion, ne devait être que le cousin très éloigné de celui qui a permis à l’ASSE de remporter la Coupe Gambardella au printemps dernier… Remplacé à la pause par DIONY, beaucoup plus remuant, tranchant, et auteur de son 2e but de la saison.

BOUANGA (4)

Un penalty transformé avec sang-froid, un bon début de deuxième mi-temps. C’est tout.

ASSE

Complètement dépassée en première mi-temps, l’ASSE a eu une bonne réaction au retour des vestiaires, mais le mal était fait. Et de toute évidence, il est profond !

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000