Épinal – ASSE (1-2) : Puel ne s’inquiète pas du niveau de jeu et affiche ses priorités

true

Claude Puel, l’entraîneur de l’ASSE, a préféré retenir le résultat au contenu suite à la qualification des Verts en demi-finale de Coupe de France.

iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x7ppn2q?autoPlay=1" allowfullscreen="" allow="autoplay">

Ce jeudi soir, l’ASSE s’est offert le droit de rêver à une fin de saison pimentée. Clairement à la lutte pour le maintien en Championnat, les Verts disputeront une demi-finale de Coupe de France face au Stade Rennais après avoir écarté Epinal ce jeudi (2-1).

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Le résultat est d’ailleurs l’une des rares satisfactions de la soirée tant les hommes de Claude Puel ont été laborieux dans le contenu. Mais le coach stéphanois s’en contente, comme il l’a expliqué à la presse après la rencontre. « L’essentiel c’est de passer ce tour. On savait à quoi s’en tenir. Épinal avait fait une grosse prestation contre Lille au tour précédent et elle a renouvelé ce soir avec énormément d’engagement et des joueurs qui ont des atouts et nous ont posé des problèmes. C’était un vrai match de coupe, très engagé, avec beaucoup de duels et d’abnégation de part et d’autre. On aurait pu sortir le ballon plus aisément avec plus de maîtrise technique et de fluidité, mais au moins on a répondu présent. On a été sous pression et cette équipe d’Épinal mérite les honneurs. Pas mal de joueurs faisaient leur match de reprise donc ce n’était pas facile. Je retiens donc du positif ».

Brest, l’objectif numéro un

Ce match passé, l’ASSE doit désormais se replonger dans son quotidien : le championnat. Et vu la situation du club en Ligue 1, Claude Puel ne cache pas que cela constitue sa priorité absolue pour les semaines à venir. « Maintenant on doit casser notre mauvaise spirale en championnat. On est dans la difficulté mais tout le monde est concerné. L’objectif n°1, c’est le prochain match, dimanche (à Brest) dans deux jours et demi face à une équipe qui s’est reposée. Je ne sais pas dans quel état, ni avec quels joueurs nous irons batailler. Il faudra pourtant être présent parce qu’on doit rebondir. Le plus important, c’est le championnat. On n’est pas bien classé. On doit casser cette spirale. C’est bien d’avoir gagné ce soir (jeudi) pour les têtes. On récupère toujours plus vite », a estimé le coach stéphanois.

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014