RC Lens : Fabien Centonze revient sur son départ difficile de Grenoble

Le latéral droit du RC Lens Fabien Centonze était au centre de formation du Grenoble Foot 38 lorsque le club isérois, adversaire des “Sang et Or” samedi, a été liquidé.

On se souvient qu’il y a une dizaine d’année, le Grenoble Foot 38 avait fait parler de lui avec sa montée en L1, son actionnaire japonais et son Stade des Alpes flambant neuf. Les dirigeants isérois visaient alors la Champions League à moyen terme. Ce sont finalement les divisions amateurs qui l’ont accueilli après sa liquidation.

A l’époque, Fabien Centonze était pensionnaire du centre de formation. Lorsque celui-ci a fermé après la liquidation, il a été contraint de rebondir ailleurs, prélude à un parcours chaotique qu’il a raconté ce jeudi en conférence de presse : Cela fait quelques années que je suis parti. C’est une équipe qui tourne bien. Je suis content de voir le club à ce niveau car je m’y trouvais au moment du dépôt de bilan”.

“Je suis resté là-bas pendant 6 ans des benjamins première année aux U17. Apres le dépôt de bilan, je suis resté un an de plus. J’ai eu l’opportunité d’aller à Evian-Thonon-Gaillard. Mon départ de Grenoble ne s’est pas très bien passé non plus car quand je faisais des essais à Evian, tout le monde n’était pas au courant. Je me suis fait entre guillemets virer du centre de formation car je n’avais pas prévenu les personnes que je devais prévenir. C’est le seul point négatif que je retiens de ces 6 années là-bas.”

R.N.

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001