RC Lens : le bon, la brute et le truand de la première partie de saison

true

A l’heure des bilans à mi-exercice, quoi de mieux que de mettre en avant trois des acteurs-clés de ce début de saison sous un air de Sergio Leone ?

A lire aussi : Tous les articles du RC Lens

Le bon : Simon Banza

Lors du Mercato d’été, le Racing a investi sur beaucoup de bons joueurs offensifs (Robail, Sotoca, Mauricio) mais les Sang et Or n’ont pas trouvé de grand buteur. Et si l’attaquant recherché venait finalement de la Gaillette ? Éclos sur le tard après une grave blessure et divers prêts, Simon Banza (23 ans) – qui s’était déjà montré plutôt intéressant lors du sprint final l’an passé – est en train de faire son trou à Lens. Co-meilleur buteur de la première partie de saison (6 buts), il est en train de montrer qu’il vaut mieux que l’étiquette de « super sub » qui lui a longtemps collé à la peau.

La brute : Yannick Cahuzac

Il y a peu, l’ancien Bastiais regrettait son image de bourrin auprès des arbitres. « Me faire expulser, avoir un tel historique n’est pas une fierté », lâchait-il en toute sincérité face aux médias. Il faut dire que l’ancien Toulousain est encore parti sur des bases élevées cette saison avec 8 cartons jaunes et 1 rouge en 16 matches. Loin devant les autres lensois et en tête des joueurs qui ont le plus cartonnés en Ligue 2 cette saison…

Le truand : Benjamin Moukandjo

Vu son impressionnant CV (165 matches de L1 pour 47 buts et 57 capes en équipe du Cameroun), on était en droit d’attendre beaucoup de l’attaquant passé par Monaco, Nancy, Reims ou Lorient. Arrivé le 11 septembre après plusieurs mois sans jouer, Moukandjo aura mis un temps fou à se remettre au niveau pour la Ligue 2, enchaînant les petits pépins physiques. Sur la fin d’année, l’intéressé a tout juste commencé à justifier son salaire par quelques apparitions timides en Ligue 2. On attend toujours son premier but avec les Sang et Or

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008