RC Lens : le carnet de notes des recrues

S’il est encore bien trop tôt pour tirer des conclusions sur le recrutement, il est déjà possible de juger le premier mois de compétition des recrues de l’été. « But ! Football Club » passe les joueurs d’Antoine Kombouaré au conseil de classe.

Joris Delle (6/10) : Remplaçant de Rudy Riou qui n’a pas été conservé, l’ancien Niçois a certes pris pas mal de buts en ce début de saison (8 en cinq journées) mais sa responsabilité est rarement engagée. A Metz et contre Créteil, il a même réalisé plusieurs parades importantes.

Mathias Autret (6/10) : S’il n’a marqué qu’une fois (mais quel but !) face au Red Star lors de la 2e journée, l’ancien Merlu a convaincu par son abnégation. Titulaire lors des six premiers matches, on attend cependant de l’attaquant qu’il se montre plus efficace.

Stéphane Besle (5,5/10) : Sur l’état d’esprit, l’expérimenté défenseur a montré qu’il avait sa place, lui qui n’a pas hésité à faire face aux supporters après le désastre face au Havre (0-4). Sur le pré, c’est un peu plus mitigé. S’il avait bien commencé face à Metz ou au Red Star, on l’a vu beaucoup moins à son aise sur la pelouse de Dijon (0-2).

Kenny Lala (4,5/10) : S’il est censé devenir le latéral droit titulaire du RC Lens, l’ancien Valenciennois devra montrer plus. Par rapport à son temps de jeu important (429 minutes jouées), on ne l’a pas beaucoup vu amener le surnombre. Paradoxalement, sa mise au banc face au Havre (4e journée) a pu jouer en sa faveur.

Christian Bekamenga (4/10) : Pour le Camerounais, l’attente est grande. Lui qui avait fini l’exercice 2013-14 à 18 buts avant de connaître quelques déboires avec Troyes n’est, pour l’instant, pas parvenu à la combler avec un seul but au compteur en cinq apparitions (face à Créteil, 1-1). On attend du buteur n°1 du club qu’il soit plus efficace et surtout plus présent dans la surface.

Jonathan Nanizayamo (4/10) : S’il a marqué en CFA (face à Poissy), l’ancien Tourangeau et grand ami d’Antoine Griezmann n’est pour l’instant pas parvenu à faire sa place. Une seule titularisation en Coupe de la Ligue et quelques bribes de matches où il n’a pas vraiment eu l’occasion de faire parler son talent.

Anthony Scaramozzino (4/10) : Gêné par une blessure à la hanche en début de saison, « Scara » n’est pas encore à son meilleur niveau et ça se voit. Pour l’instant, les prestations du latéral gauche sont loin d’être éclatantes. Pas au niveau requis d’un club prétendant à la montée en Ligue 1.

Jordan Ikoko (4/10) : Le défenseur prêté par le PSG a évolué successivement à gauche et à droite à chacune de ses apparitions. Antoine Kombouaré l’a même envoyé en réserve sur le premier match de la saison face à Dieppe pour qu’il garde le rythme. Pas évident dans ces conditions de prendre ses repères avec ses partenaires. Après, ça n’enlève rien à sa prestation très décevante pour son ultime titularisation face au Havre en remplacement de Lala (0-4).

Patrick Olsen (4/10) : Difficile à noter car on ne l’a vu sur le pré que 86 minutes lors du naufrage face au Havre (0-4) où il s’est montré très discret. Pourquoi 4/10 ? Parce que c’est la note qu’on lui aurait mise sur ce match face aux Normands. Mais on espère le revoir, bien évidemment.

Dusan Cvetinovic (4/10) :Comme son comparse d’Haugesund Olsen, le Serbe n’a pas suffisamment passé de temps sur le pré (67 minutes) pour qu’on puisse dire de quoi il en retourne vraiment. En plus, pour sa première sur le terrain de Dijon (défaite 2-0), il a été exclu très sévèrement. Suspendu lors du fiasco havrais. Une absence qui plaide pour lui.

Guirane N’Daw (3/10) : Sifflé lors du dernier match face au Havre (0-4), le colosse sénégalais est totalement à la rue physiquement et techniquement en ce début de saison. Peut et doit beaucoup mieux faire compte-tenu de son expérience.

Nadjib Baouia, Akim Zedadka, Milos Zukanovic (non notés) : ces trois éléments n’ont pour l’instant évolué qu’avec la réserve, difficile d’avoir un avis sur leurs débuts.


A.C