RC Lens : les 3 premiers cris d’alarme lancés par Franck Haise
par Bastien Aubert

RC Lens : les 3 premiers cris d’alarme lancés par Franck Haise

Franck Haise était mitigé après la défaite devant Le Havre jeudi (1-3). L’entraîneur du RC Lens a toutefois pu tirer quelques enseignements. Pas tous positifs. 

Des débuts positifs en trompe-l’œil

Franck Haise est un coach optimiste qui essaye toujours de rester positif, surtout après une entame réussie. « Il y a de bonnes choses globalement à retenir de notre première période, analyse-t-il dans L’Équipe. La première demi-heure correspond à nos attentes. Après, on s’est mis en difficulté tout seuls. Notre confiance est fragile. Il aurait fallu être plus pragmatiques. » Surtout, le collectif du RC Lens s’est effrité au fil du match, comme si le manque d’homogénéité frappait les Sang et Or tout d’un coup.

Des manquements inattendus qui lancent la concurrence

Les carences du RC Lens sont apparues en défense, notamment, avec deux buts offerts... sans compter un penalty manqué par Simon Banza en fin de match (1-3). Inefficaces dans les deux surfaces, les Sang et Or ont été logiquement punis malgré le but de Florian Sotoca. « En deuxième période, on a manqué de beaucoup de choses. Les niveaux des joueurs étaient hétérogènes, souffle Haise. J’avais dit dans ma causerie d’avant-match qu’il y aurait des imperfections. Je ne pensais pas qu’elles seraient aussi nombreuses. Cela prouve que le travail pour se hisser au niveau de la L1 est à faire. Et que certains vont devoir se battre. »

Une absence de solidarité qui interpelle

Au point de vue tactique, le RC Lens a testé le système sur lequel il veut s’appuyer cette saison (3-4-1-2). L’inefficacité de celui-ci s’est mesuré à l’absence de son meneur Gaël Kakuta, victime d’une contusion à la cheville droite. L’ancien d’Amiens est attendu mardi face à La Gantoise (15h). En attaque, Ignatius Ganogo n’a pas joué en raison de problèmes aux lombaires. « Il y a de la complémentarité à trouver, reconnait Haise. Sur les deux équipes alignées, c’était beaucoup celle de la saison passée. On a encore du temps de préparation. On avait 20 joueurs de champ valides mais cela ne servira à rien d’en avoir 25 ou 26 avant le début de la L1 car certains ne joueront pas. Mardi, j’aimerais que l’on défende de manière moins hésitante. Que l’on soit plus compacts et plus denses. Mentalement, on a perdu le fil. Je ne sais pas si tous étaient à fond mais on se doit d’être plus solides à tous les niveaux. »