RC Lens : les 5 choses à attendre du second Mercato
par Alexandre Corboz

RC Lens : les 5 choses à attendre du second Mercato

Dans moins d'une semaine, le Mercato de Ligue 1 va ouvrir ses portes pour la deuxième fois. Le point sur ce qu'il peut se passer du côté du RC Lens.

Trouver enfin un remplaçant à Guillaume Gillet

C'était déjà une priorité du premier Mercato et elle n'a pas été comblée avant le 9 juillet. Quand le marché va repartir, le Racing devrait presser la manœuvre pour sa sentinelle. Après avoir fait le forcing sur Kévin N'Doram (qui a finalement choisi le FC Metz avant de se blesser gravement), le club artésien s'est focalisé sur Azor Matusiwa (Groningue). Le dossier n'est pas refermé et il s'enlise. Reste à savoir combien de temps les Sang et Or seront encore prêts à patienter avant de s'orienter vers ses profils subsidiaires (Jérémy Gélin notamment).

Dénicher un numéro 9 athlétique

Si Ignatius Ganago a débarqué en provenance de Nice pour renforcer le RCL au 9 juillet, le néo-international camerounais ne correspond pas vraiment au profil qui était initialement réclamé par Franck Haise. Même si Lens ne l'a exprimé clairement, l'idée de recruter un « n°9 » athlétique, dans le registre d'Adrian Grbic (qui a finalement signé à Lorient) ou dans celui d'Enzo Crivelli (Istanbul BB), est bien toujours dans les tuyaux. Reste à savoir si l'ancien joueur de Bordeaux, Bastia et Caen sera toujours tenté par une signature dans l'Artois alors qu'il s'est qualifié pour la C1 avec son titre de Champion de Turquie.

Régler les départs d'Arial Mendy et Cyrille Bayala

Respectivement prêtés à Orléans et à Ajaccio l'an passé, Mendy et Bayala figure toujours parmi les priorités de dégraissage pour le directeur général Arnaud Pouille. Encore faut-il se mettre d'accord sur les modalités de leurs départs. Imminents vers la Ligue 2 ou encore la Suisse depuis plusieurs semaines, les dossiers trainent en longueur depuis. Un dégraissage qu'il conviendra d'accélérer après le 10 août. Dans tous les cas, le latéral gauche comme l'ailier ne figurent pas dans les plans du club pour le retour en L1.

Trancher certains cas particuliers

Au RC Lens, on était à l'écoute des offres sur plusieurs cas particuliers. C'était notamment le cas pour le latéral droit Cheick Traoré jusqu'à sa blessure au tendon d'Achille samedi dernier. Aujourd'hui, une vente paraît plus que compromise pour ne pas dire impossible. La situation de Gaëtan Robail, qui n'a pas toujours répondu aux attentes l'an dernier, est aussi confuse. Il n'est pas blacklisté mais ne sera pas forcément titulaire. S'il y a des offres, une réflexion devrait intervenir. Aleksandar Radovanovic ne veut quant à lui pas spécialement quitter le club mais le défenseur est sollicité (Ludogorets Razgrad notamment) et il ne semble promis qu'à un rôle de défenseur de complément au sein de l'effectif. Là aussi, il y aura un choix à faire.

Répondre aux attentes de Franck Haise sur le poste de piston gauche

Il y a quelques jours, Franck Haise avouait réfléchir à réclamer un piston gauche à ses dirigeants. La grave blessure de Cheick Traoré, testé dans cette position le week-end dernier contre Genk (3-2), accentue désormais le besoin. S'il ne trouve pas en interne une doublure viable à Massadio Haidara, autre que les jeunes Charles Boli et Ismaël Boura, alors il faudra effectivement débloquer un nouveau ticket de recrutement. Dans une équipe promise à jouer en 3-5-2 en Ligue 1, il s'agit d'un poste-clé et très exigeant.