RC Lens – Mercato : ils vont partir, ils vont rester… (2/2)

But! Lens fait le tour de l’effectif du RC Lens et tente d’identifier les joueurs qui en feront encore partie la saison prochaine.

Quel sera le visage de l’équipe pour la saison 2016-17 ? Si la majorité des joueurs est sous contrat pour encore un an, on peut néanmoins s’attendre à quelques départs, notamment après les entretiens individuels réalisés par Antoine Kombouaré début mai. Reste surtout à savoir ce que feront les jeunes pépites… Seconde partie de notre tour du propriétaire avec les milieux et les attaquants.

A lire aussi : Tous les articles du RC Lens

Lire la première partie de notre panorama, consacrée aux gardiens et aux défenseurs.

Les milieux de terrain

G’BAMIN (Contrat : A prolonge jusqu’au 30 JUIN 2019)

Il représente l’une des plus grosses valeurs marchandes du RC Lens. Et on ne doute pas que son potentiel attire de nombreuses cylindrées “légèrement” plus ambitieuses que le 6e du dernier championnat de Ligue 2. Si le futur entraîneur “sang et or” voudra certainement conserver les services de ce milieu de terrain désormais relativement expérimenté après trois saisons en pro, il serait peut-être judicieux pour tout le monde de le transférer cet été !

OLSEN (Contrat : 30 JUIN 2017)

Le moins que l’on puisse dire est qu’il n’a pas tapé dans l’œil d’Antoine Kombouaré. Relégué au rang de remplaçant, le jeune milieu danois nourrissait certainement d’autres ambitions en signant à Lens. Il ne serait donc pas étonnant de le voir partir sous d’autres cieux.

N’DAW (Contrat : 30 JUIN 2017 + 1 année en cas de montée)

Malheureusement pour lui, il est un peu le boulet du bagnard lensois condamné à rester en Ligue 2 la saison prochaine. Personne n’a voulu de lui lors du mercato hivernal et on ne voit pas pourquoi cela changerait cet été. En s’appuyant cette fois sur une préparation normale, le prochain entraîneur saura-t-il le remettre en selle ? Rien n’est moins sûr…

CYPRIEN (Contrat : A prolonge jusqu’au 30 JUIN 2018)

Il sera certainement le joueur lensois le plus sollicité durant cette intersaison. Tout dépendra du prix fixé par ses dirigeants pour le transférer. Dernièrement, il est resté très discret sur son avenir. Mais avec cent matches au compteur, le meneur de jeu rêve forcément, à 21 ans, d’aller tenter l’aventure ailleurs qu’en Ligue 2.

BOURIGEAUD (contrat : a prolongé jusqu’au 30 JUIN 2019)

Il semble encore un peu vert pour tenter le grand saut vers l’inconnu. Déjà car il n’a pas encore disputé ne serait-ce qu’une saison complète. Et d’autre part car il lui reste de nombreux secteurs de son jeu à faire évoluer. Un départ cet été serait donc certainement un peu prématuré.

LALAÏNA (Contrat : FIN DE CONTRAT)

On ne peut pas dire qu’il laissera un souvenir impérissable de son passage sous le maillot “sang et or” ! Et en plus, il n’était pas l’un des éléments moteurs du vestiaire lensois. Loin s’en faut…

AUTRET (Contrat : 30 JUIN 2017 + 1 année en cas de montée)

Il a connu une saison en pente douce. Plutôt percutant au début du championnat lorsque son équipe n’allait pas très bien, il a tout doucement sombré alors que le RCL, lui, remontait au classement. Il fait partie des joueurs sur qui le staff comptait beaucoup et qui ont été défaillants dans le money time. Dommage.

Les attaquants

NANIZAYAMO (Contrat : 30 JUIN 2017)

On ne voit pas trop comment cet attaquant mi-figue mi-raisin pourrait trouver une autre destination cet été. Il était venu à Lens pour se relancer après trois saisons à se morfondre en D3 espagnole. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est loin d’avoir crevé l’écran. Moralité : Il risque bien de cirer le banc pendant encore un an.

N’DIAYE (contrat : FIN DE CONTRAT)

Ses quatre années passées sous le maillot lensois n’auront pas été un long fleuve tranquille. Et la partie de La Gaillette qu’il connaît le mieux est incontestablement l’infirmerie ! Le soir du dernier match face à Metz, il a déclaré qu’il serait heureux de prolonger son bail en “sang et or”. Mais que le cas échéant, il souhaitait le meilleur au club pour la suite. Allez, sans rancune Démé. Merci pour tout. Et bonne route…

BANZA (A signé un 1er contrat pro jusqu’au 30 JUIN 2018)

Alors, pour lui, les choses sérieuses vont commencer. Jusque-là, il s’agissait d’une mise en bouche. Quelques apparitions par-ci par-là avec un petit but au compteur, à Bourg-en-Bresse. Il va maintenant falloir passer la vitesse supérieure. La saison prochaine, il devra prétendre à une place de titulaire. Et ça, c’est une toute autre histoire que de faire quelques apparitions en équipe première lorsque les titulaires sont blessés ou suspendus. Il va devoir devenir un vrai choix pour son coach…

MADIANI (Contrat : 30 JUIN 2018)

Aristote semble être dans une situation un peu compliquée. Véritable égérie de Daniel Percheron, l’ancien président du conseil régional, il n’a jamais confirmé sous le maillot lensois. On n’a pu véritablement admirer sa pointe de vitesse. Peut-être qu’un prêt pour le faire sortir du doux confort de La Gaillette et accélérer sa maturation lui serait bénéfique.

Benoît Dequevauviller

Retrouvez cet article dans le dernier numéro de But! Lens, en kiosques ou sur notre boutique en ligne.