RC Lens – Mercato : le Racing a perdu un filon important pour recruter

RC Lens : Eric Roy confiant pour l'avenir du club

Le RC Lens s’est distingué par un recrutement spectaculaire cet été. Son ancien directeur sportif, Eric Roy, préférait une autre méthode.

Dans les colonnes du France Football de cette semaine, l’ancien directeur sportif du Racing Club de Lens, Eric Roy, s’est exprimé sur le recrutement conséquent et ambitieux des « Sang et Or » durant l’été. Celui qui a quitté ses fonctions en cours de saison dernière a expliqué sa méthode, légèrement différente de celle en cours aujourd’hui en Artois.

« On suivait quand même la L1, parce que Lens est un club à part et qu’on peut quand même trouver des joueurs qui ont moins de temps de jeu, mais le gros du travail consistait à identifier les meilleurs joueurs de L2. Ceux-là devaient être chez nous l’année suivante s’ils ne partaient pas en L1. »

« Ensuite, il ne faut pas se leurrer : tu ne vas pas regarder en Allemagne, en Angleterre, en Espagne ou en Italie ! Tu vas voir où c’est moins cher, dans les pays scandinaves, en Afrique, en ex-Yougoslavie… En Amérique du Sud, on n’avait pas les moyens de recruter au Brésil ou en Argentine donc on regardait en Uruguay, au Pérou, en Colombie… »

« Quand j’ai fait venir Cheick Doucouré à Lens, personne ne le connaissait, c’est mon réseau qui me l’avait indiqué. Il avait fait la Coupe du monde U17 (en 2017, avec le Mali) mais n’était pas titulaire et n’avait donc pas été vu par les scouts des grands clubs européens. Je l’ai fait venir pendant un mois, on a pu le juger sur place et on a eu certaines garanties. Ce réseau, ça te permet d’avoir un coup d’avance sur tout le monde. »

R.N.