RC Lens – Mercato : le Racing avance sur le retour d’un autre ancien que Kakuta !

true

Si le RC Lens a entrepris les démarches pour faire revenir Gaël Kakuta (SCO Angers, 28 ans), il serait aussi séduit par la même perspective avec Akim Zedadka (Clermont, 25 ans). 

Le RC Lens fait feu de tout bois en vue du mercato. En pleine alchimie, Florent Ghisolfi et Franck Haise travaillent d’arrache-pied pour fournir un effectif plus étoffé la saison prochaine en L1. Mardi, Foot Mercato a d’ailleurs fait savoir que les Sang et Or disposeront d’une enveloppe de 18 millions d’euros pour recruter cet été. Le dossier Gaël Kakuta pourrait dont entrer dans les finances du club artésien, qui vise d’autres dossiers en défense. 

A lire aussi : Tous les articles du RC Lens

L’un des plus originaux se nomme sans aucun doute Akim Zedadka. Chômeur il y a trois ans après son passage discret au RC Lens (2015-2017), puis passé par le National 3, le National et aujourd’hui la Ligue 2, le milieu offensif a rebondi à Clermont au point d’être suivi par plusieurs clubs de L1 (Brest, Dijon) et le RCL. La sélection algérienne est même venue taper à la porte récemment pour le latéral droit de 25 ans ! 

Zedadka se voit bientôt en Ligue 1

« Après Lens où j’étais en fin de contrat. Je n’ai pas été prolongé parce que je n’avais pas joué beaucoup de matches, rappelle-t-il chez Foot Mercato. Après j’ai cherché des clubs pendant le mercato estival 2017, mais comme en même temps je me suis séparé de mes représentants, ça a compliqué les choses. Et je me suis retrouvé au chômage à la fin du mercato. Après j’ai trouvé un petit club en National 3 pour garder la forme. Être à Lens, arrivé au chômage et revenir dans le football professionnel, franchement des parcours comme ça il n’y en a pas énormément. Je n’ai pas l’impression d’avoir perdu deux années. Je reviens vraiment en mode détente, je kiffe, c’est mon métier et je me donne à fond. »

Bien en Auvergne, Zedadka ne cracherait pas non plus sur un futur en L1. « Pour l’instant je suis à Clermont et tout ça pourrait être vu comme un manque de respect mais je ne suis pas quelqu’un de prétentieux. C’est dans la suite logique de ma progression vue que je mets un an à remonter les échelons, poursuit-il. Si on suit la logique, j’aimerais bien être en Ligue 1 rapidement. Après ce qu’on peut me souhaiter, c’est que dans quelques années on se rappelle et que je sois international algérien et dans un bon club de Ligue 1. »