RC Lens : Wylan Cyprien, décryptage d’une prolongation

Si elle n’est pas encore officielle, la prolongation de contrat de Wylan Cyprien au RC Lens ne fait plus de doute. Celle-ci peut être analysée à plusieurs degrés de lecture. 

Un signal fort envoyé à DNCG

Les soucis administratifs du RC Lens ne sont pas nouveaux et vont continuer au moins jusqu’à la mi-mai lorsque Gervais Martel devra présenter ses nouveaux engagements devant la DNCG. La prolongation de Wylan Cyprien vient ainsi envoyer un message clair à l’organe de contrôle en disant implicitement que le club a sans doute d’autres options que de vendre des joueurs pour renflouer ses caisses. Rien ne dit bien sûr que le milieu lensois ne partira pas cet été, mais l’option d’un an supplémentaire négociée en cas de montée en Ligue 1 (2019) envoie un autre message clair à la DNCG : aucune entrave extra-sportive n’est imaginée par le RC Lens concernant son avenir.

Un signal fort envoyé à la concurrence 

Avec 106 matchs disputés depuis ses débuts en 2012, dont 33 en Ligue 1 et 61 en Ligue 2, pour un total de 7 buts marqués et un paquet de kilomètres avalés, Wylan Cyprien a pris une nouvelle dimension depuis deux ans. Forcément, plusieurs clubs de standing se sont déjà penchés sur son cas. En prolongeant son contrat d’une saison supplémentaire, soit jusqu’en 2018, le RC Lens a envoyé un message clair à la concurrence puisque sa valeur ne va pas baisser. Aujourd’hui, celle-ci serait comprise entre 2 et 3M€, selon le site spécialisé Transfermarkt, mais elle pourrait gonfler en cas de fin de saison tonitruante. Pour avoir Cyprien, il faudra donc mettre le prix.

Un signal fort envoyé par Martel aux supporters

Tancé régulièrement pour sa gestion du RC Lens, Gervais Martel vient démontrer en prolongeant Wylan Cyprien qu’il n’a pas perdu la main sur le terrain sportif et, surtout, qu’il sait encore gérer les actifs de son club. S’il a passé plus de temps en coulisses ces derniers mois à tenter de trouver des solutions pour pérenniser l’avenir du Racing, le président artésien vient prouver aux supporters qu’il sait aussi faire le maximum pour ne pas laisser partir les pépites du cru. Un geste toujours fort dans un club. Aussi, Martel montre aux clubs désireux de se renflouer sur le dos du RC Lens qu’ils ne pourront toujours pas le piller. Pas aussi facilement qu’ils le croyaient, en tout cas.

BA