Ajax - LOSC (2-1) : une élimination, trois enseignements pour les Dogues dans la course au titre
Yazici face à l'Ajax AmsterdamCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
REBOND ATTENDU

Ajax - LOSC (2-1) : une élimination, trois enseignements pour les Dogues dans la course au titre

Le LOSC est éliminé de l’Europa League après sa défaite à Amsterdam face à l’Ajax (1-2), une semaine après un premier revers à domicile (1-2). Une sortie de route riche d’enseignements.

Zapping But! Football Club LOSC : la saison 2020-2021 des Dogues en chiffres

Christophe Galtier et ses hommes vont désormais pouvoir se concentrer sur les joutes nationales et plus particulièrement la course au titre. L’Ajax Amsterdam était trop fort, ce qui donnera matière à réfléchir aux partisans d’un Big 5 européen. Parce que le duel entre les leaders de l’Eredivisie et de la L1 aura été dominé par le premier. Sa qualification ne prête pas à aucune discussion. Si la France fait partie d’un Big 10 européen, ce sera déjà beaucoup… Pour ce qui est des Dogues, cette double confrontation a été pleine d’enseignements.

Avec de l’intensité, le LOSC est irrésistible

Ce soir, Lille a entamé son match le mors aux dents. Les hommes de Christophe Galtier ont mis beaucoup d’intensité dans leur jeu et fait reculer l’Ajax Amsterdam, qui n’aime pourtant rien tant que jouer haut. Dès la 3e minute, les Nordistes auraient pu ouvrir le score mais un Lancier a sauvé une frappe sur sa ligne. Par la suite, ils se sont procurés plusieurs situations chaudes, qu’ils n’ont pas réussi à concrétiser faute de réalisme ou de chance. Mais dans tous les cas, quand ils mettent beaucoup d’intensité, les opportunités sont là.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Aucun relâchement n’est autorisé

Si Lille veut détrôner le PSG et ses stars planétaires, il lui faudra être totalement concentré de la première à la dernière minute de tous ses matches. Les rencontres européennes se jouent sur des détails, la danseuse des Qataris a l’habitude d’en jouer, pas les Dogues. Face à l’Ajax, ils ont payé cher pour apprendre que le moindre relâchement est sévèrement sanctionné au très haut niveau. Une expérience qui leur permettra de bien appréhender les prochains sommets en Ligue 1.

Sans réalisme dans les deux surfaces, point de salut

Ce soir, Mike Maignan a été décisif à de nombreuses reprises, notamment à la 67e minute sur un arrêt miraculeux. Le gardien lillois sort de ce 16e de finale d’Europa League la tête haute, sans regret. Il a fait tout ce qu’il a pu face aux Néerlandais, qui lui ont pourtant marqué quatre buts. Ses coéquipiers offensifs ne peuvent pas en dire autant. A l’aller comme au retour, le LOSC a eu de nombreuses occasions de marquer mais n’a marqué que deux buts, dont un sur pénalty, ce soir par Yazici. Un point sur lequel Christophe Galtier ne manquera pas d’insister : pour être couronnés dans 12 journées, il faudra que ses joueurs transforment la moindre opportunité…