ASSE – LOSC (1-1) : les trois joueurs qui ont perdu du crédit aux yeux de Galtier
Jonathan Ikoné Credit Photo - Icon Sport
par Mathias Merlo
ANALYSE

ASSE – LOSC (1-1) : les trois joueurs qui ont perdu du crédit aux yeux de Galtier

Tenu en échec par l’ASSE (1-1), le LOSC a réalisé une performance insuffisante notamment en première période. Bradaric, Lihadji et Ikoné n’ont pas marqué de point.

Dans son ancien chaudron, Christophe Galtier avait profité du rendez-vous avec l’ASSE pour relancer certains joueurs. Mais, ses choix se sont avérés décevants à l’image de Bradaric, Lihadji et Ikoné. Ils sont, tous les trois, sortis à la 68e minute de jeu. La preuve qu'ils étaient les moins en verve du côté lillois. 

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU LOSC

Bradaric, une nouvelle erreur qui coûte cher

Depuis son arrivée dans le Nord, en 2019, l’international croate est en énorme difficulté sur les phases défensives. Encore une fois, ce dimanche soir, le latéral gauche est coupable sur le penalty concédé par les Dogues.

Peu après la demi-heure de jeu, Bradaric n’a pas assez appuyé sa tête en retrait vers Maignan. Actif, Khazri est passé devant, mais le Croate a fauché le Tunisien. Ce dernier s’est fait justice lui-même en transformant l’offrande. Plus à l’aise offensivement, il est avant dernier passeur sur le but d’Ikoné (65e). Sorti peu après l’égalisation lilloise, il n’a pas marqué de points par rapport à Reinildon, son concurrent. 

Lihadji, une première ratée

Titularisé pour la première fois en Ligue 1, à la surprise générale, l’ex-Marseillais n’a pas brillé. Il a beaucoup tenté, mais avec peu de réussite. Puis, il a un peu disparu de la circulation. À sa décharge, Miguel Trauco a su le museler en lui mettant une grande pression physique dans les duels.

Christophe Galtier, qui croit beaucoup en sa jeune pépite, a forcément été un peu déçu. Même si l’international français U19 aurait pu être passeur décisif, sur corner, mais la tête d’André a touché la barre transversale stéphanoise. Au Chaudron, Lihadji n’a pas bousculé la concurrence favorable à Jonathan Bamba, très performant depuis le début de la saison. 

Ikoné, un but comme un déclic ?

Depuis le début de saison, l’international français est en difficulté. Il subit de plein fouet la grosse concurrence sur le front de l’attaque (David et Yilmaz) et l’émergence de talents dans l’effectif des Dogues (Araujo, Yazici).

Titularisé, face à l’ASSE, le natif de Bondy n’a pas brillé. Transparent, à l’image de ses équipiers en première période, il s’est réveillé dans le second acte. Bien aidé par une remise subtile de Burak Yilmaz, l’attaquant est parvenu à glisser le ballon dans le petit filet de Jessy Moulin (1-1, 65e). Mais, il a réalisé beaucoup de mauvais choix en la jouant d'une manière personnelle (48e) et en étant pas toujours coordonné avec le buteur turc (47e). 

Sorti juste après son but, Ikoné pourra capitaliser sur sa réalisation pour relancer une dynamique. Mais, à la vue de son statut, il se doit de proposer plus pour retrouver une place de titulaire indiscutable et espérer participer à l'Euro 2020, en fin de saison.