Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

Celtic Glasgow – LOSC (3-2) : les deux défaillances et les deux satisfactions des Dogues

Sur la pelouse du Celtic Glasgow, face au dernier de sa poule en Ligue Europa, le LOSC a craqué ce jeudi (2-3). Une défaite qui coûte la première place.

Les deux points noirs du soir :

Défensivement, le LOSC a flanché

Pour la première fois de la saison, Christophe Galtier avait choisi de se passer des services de Sven Botman afin de lancer dans le grand bain le jeune Niasse. L'absence du défenseur batave – rentré en début de deuxième période à la place de José Fonté - a cruellement pesé sur les coups de pied arrêtés lors du premier acte, notamment sur le but de Christopher Jullien. Défensivement, Domagoj Bradaric a aussi craqué, le jour de ses 21 ans, provoquant le penalty du 2-1 sur Frimpong. Sur le but de Turnbull (2-3), Tiago Djalo – passé dans l'axe à la sortie de Niasse – manque aussi de promptitude.

Fin d'invincibilité et tirage difficile en prévision

Lille n'a pas choisi son moment pour perdre sa première rencontre de Ligue Europa et céder sa première place. En effet, les Dogues ne seront pas protégés lors des 16e de finale et pourraient être amené à affronter des clubs comme Manchester United (reversé de C1), Arsenal, l'AS Roma, Naples, Leicester City, Tottenham, le Bayer Leverkusen ou encore le Shakhtar Donetsk. Un double confrontation qui s'annonce compliquée dès le mois de février pour Christophe Galtier et ses ouailles.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Les deux satisfactions :

Timothy Weah enfin buteur !

Auteur d'un match délicat jusqu'à la 71e minute, Timothy Weah a été laissé sur le terrain par Christophe Galtier. Le Marseillais a voulu donner du temps de jeu à son attaquant, utilisé dans un rôle inhabituel de milieu gauche, et l'Américain lui a rendu sa confiance en inscrivant un joli but d'une reprise de volée. Son tout premier avec les Dogues avant de passer latéral droit et de quitter le terrain.

Yusuf Yazici dans tous les coups

Même lorsqu'il ne marque pas, Yusuf Yazici demeure décisif. Contre le Celtic, l'attaquant turc a d'abord délivré une passe décisive pour Jonathan Ikoné (24e) avant d'être au coup-franc sur le but du 2-2 de Timothy Weah (70e). Vraiment le grand bonhomme de cette phase de groupe de Ligue des Champions.

Pour résumer

Ce jeudi soir, le LOSC s'est incliné sur la pelouse du Celtic Glasgow (2-3). Une contreperformance qui coûte cher aux hommes de Christophe Galtier.