LOSC – Celtic Glasgow (2-2) : les 3 explications de l'entame ratée des Dogues
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

LOSC – Celtic Glasgow (2-2) : les 3 explications de l'entame ratée des Dogues

Mené de deux buts à la pause, le LOSC a su renverser la vapeur pour prendre un point face au Celtic Glasgow (2-2). Il y a malgré tout quelques enseignements de ces deux visages des Dogues.

Sans ses tauliers, ce Lille vacille

En laissant au repos ses leaders José Fonte et Burak Yilmaz, Christophe Galtier a remanié ses deux secteurs décisifs. Un choix pour préserver deux trentenaires qui aurait pu coûter cher. Défensivement, les Dogues ont fait preuve de largesses inhabituelles. Les Bhoys en ont profité par Mohamed Elyounoussi pour faire la décision (28e et 33e). Offensivement, les Nordistes ont eu du mal à se créer des situations dans le jeu avant la 40e minute... Et ont été bien meilleur quand l'ancien joueur du Besiktas est rentré à la 64e minute.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Zeki Celik de zéro à héros

S'il a commis une erreur en perdant le ballon sur le premier but d'Elyounoussi, Zeki Celik s'est bien rattrapé offensivement de ses errements défensifs. En effet, c'est d'abord l'international turc qui a réduit la marque en reprenant victorieusement le ballon sur corner (67e). On le retrouve aussi sur le centre du but de Jonathan Ikoné sur le 2-2. A défaut d'être constant, l'ancien joueur d'Istanbulspor a du caractère...

Jonathan David toujours maudit

Le Canadien est en plein doute et cela se ressent. A la 40e minute, l'ancien joueur de la Gantoise a eu l'occasion d'ouvrir la marque sur un penalty qu'il avait lui-même provoqué. Mais Jonathan David a tiré dans les pieds du gardien écossais Bain. Symbolique d'une réussite qui fuit la plus grosse recrue de l'histoire du LOSC, sorti à la 64e minute au moment où le match a basculé.