LOSC : Coupe, L1, sélections... Galtier prédit un « drôle de bordel » en mars !
Christophe GaltierCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CONF' DE PRESSE

LOSC : Coupe, L1, sélections... Galtier prédit un « drôle de bordel » en mars !

Ce vendredi, à deux jours du match opposant le Gazélec au LOSC, Christophe Galtier était face aux médias et il avait des choses à dire.

Zapping But! Football Club LOSC : le top 10 des joueurs les plus utilisés par Christophe Galtier

Le point santé

« La douleur à cuisse pour José est revenu pendant le match contre l'OM. Il y a une zone très sensible sur un plan musculaire et il est forfait pour dimanche. J'ai espoir pour Monaco. Burak a réintégré la séance mais il sera forfait pour dimanche. Ascone s'entraînait à part, il a eu une contusion à la cheville il y a quatre jours ».

Sur l'importance de la Coupe

« Le Gazélec a joué trois matchs en février, on a des images de matchs et on a travaillé sérieusement. C'est une équipe bien organisée, dans un 4-2-3-1, avec un coach, Ducourtioux, qui a eu une très longue carrière. On aura un match difficile. Il faut respecter la Coupe de France. C'est un magnifique trophée. Nous allons rentrer dans des semaines plus classiques, à un match par semaine, et ce groupe a pris l'habitude de jouer tous les trois jours. Il serait de bonne augure de se qualifier. Ce match sera le onzième de la série. On sort d'une belle performance face à Marseille et on ne doit pas jouer en-deçà de notre niveau. L'année passée, nous nous sommes fait éliminés alors qu'on alignait une équipe compétitive (...) On doit assumer notre statut. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Sur la course au titre

« Il reste dix matchs, 30 points et il y a des confrontations directes. Monaco est dans la course même si j'ai écouté les déclarations de mon homologue monégasque, que j'apprécie beaucoup, mais il y a tout un jeu de communication derrière cela. »

Sur sa suspension

« Je n'ai pas cherché à me dédouaner de mes propos mais il y a un décalage entre ce qu'on me dit sur la touche et les actes. Je n'aurais peut-être pas dû le dire de cette manière mais je ne l'ai pas traité (...) Je trouve la sanction lourde et disproportionnée. J'ai été suspendu lors du déplacement à Brest et j'avais un délégué policier qui m'interdisait de parler. J'ai vu d'autres collègues à moi suspendus qui ont passé le match à le diriger. »

Sur la trêve internationale à venir

« La situation est compliquée pour tout le monde et on ne peut pas faire passer le football avant le reste mais c'est surprenant car les règles ne sont pas les mêmes pour tous les pays. On a le droit de refuser qu'un joueur aille en sélection s'il doit observer cinq jours ou plus de quarantaine. Mais une fois qu'on a fait ça, on se met contre les joueurs ? (...) C'est un sujet sensible. On parle avec la direction. Il y a certains joueurs qui nous ont fait part qu'ils ne partiraient pas en sélection. On n'a pas discutés avec tous les joueurs et on verra ce que l'on peut faire. Si les joueurs décident de partir sans l'accord du club, que se passe-t-il ? Est-ce que la direction sportive d'un club a intérêt à entrer en conflit avec un joueur ? On va voir mais c'est un drôle de bordel. »

Retranscription : compte Twitter du Petit Lillois.