LOSC - FC Nantes (2-0) : Ikoné va donner des migraines à Galtier
Jonathan Ikoné et Christophe GaltierCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CASSE-TÊTE

LOSC - FC Nantes (2-0) : Ikoné va donner des migraines à Galtier

Auteur d'une très bonne entrée en jeu hier soir contre le FC Nantes (2-0), Jonathan Ikoné a montré qu'il méritait d'être titulaire. Mais cela obligera soit Christophe Galtier à changer de tactique, soit à faire sortir Jonathan David ou Burak Yilmaz.

Une victoire sur Nantes (2-0) hier soir, onze points au total qui lui offrent la place de leader provisoire de la L1, pas de défaite… Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes pour le LOSC ? Pas vraiment… Car il n'a marqué que six fois en cinq rencontres, ce qui tend à prouver que le secteur offensif, largement remanié cet été avec le départ de Victor Osimhen et les arrivées de Burak Yilmaz et Jonathan David, est largement perfectible.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Ikoné mérite mieux qu'une place de remplaçant

Dans son analyse de la rencontre d'hier soir, France Football a soulevé un problème : "Jonathan David a joué un rôle crucial à la création puis à la finition pour pousser Nicolas Pallois à marquer contre son camp (43e), alors que Burak Yilmaz a obtenu puis transformé le penalty du break (87e). Mais si les deux principales recrues offensives de l'été lillois se sont régulièrement cherchées, elles se sont trop rarement trouvées. Quatre passes échangées au total : trois de Yilmaz vers David, une de David vers Yilmaz, qui aurait pu être décisive si la frappe du Turc n'avait pas été contrée (6e)".

Et l'hebdomadaire de situer le nœud du problème : "L'entrée de Jonathan Ikoné aux côtés de Burak Yilmaz a offert un second souffle bienvenu aux Dogues. Plus actif, plus vif, plus juste, l'ancien Parisien a montré que sa place n'était pas sur le banc. Celles de Yilmaz et David non plus, a priori. Reste à trouver de réels automatismes pour transformer une attaque pertinente mais intermittente en rouleau compresseur". Christophe Galtier va-t-il changer son système de jeu pour pouvoir aligner ses trois attaquants en même temps ? C'est la tendance !