LOSC : Galtier a bien une connexion particulière... avec l'OLLancer le diaporama
LOSC : le Top 10 des joueurs les plus utilisés cette saison par Galtier
+11
Christophe GaltierCredit Photo - Icon Sport
LANCER LE DIAPORAMA
par Alexandre Corboz
PREMIER CLUB

LOSC : Galtier a bien une connexion particulière... avec l'OL

Né à Marseille, Christophe Galtier a fait ses premiers pas à Lyon. C'est en regardant l'OL de Bernard Lacombe qu'il s'est initié au football...

Zapping But! Football Club LOSC : Top 10 des salaires de la saison 2020 / 2021

Souvent cité comme possible successeur de Rudi Garcia à l'OL l'été prochain, Christophe Galtier (54 ans) s'est toujours défendu d'entretenir des contacts avec Lyon ou d'être sur le départ du LOSC. Pour autant, il existe bien une connexion particulière entre « Galette » et les Gones... Et pas seulement celle née lors de son passage en 2007-08 en tant qu'adjoint d'Alain Perrin.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

Le premier match de sa vie... était à Gerland

Dans un entretien à 20 Minutes où il revient sur sa vie, Christophe Galtier a en effet reconnu qu'il avait connu ses premiers émois dans le foot... du côté de l'OL. « Je ne me rappelle pas quel match c’était mais c’était au stade Gerland. Je suis né à Marseille mais quand j’avais deux ans, mon père, qui était policier, a été muté à Lyon. On habitait entre Lyon et Villeurbanne. Et à l’époque, la sécurité était assurée par les policiers dans le stade. Mon père était souvent de mission à Gerland le dimanche après-midi et un jour, il nous a amenés au stade avec mes frères. J’avais six ans et je me souviens bien de Bernard Lacombe, Serge Chiesa, Raymond Domenech, qui était pied-noir comme mes parents. Je me souviens aussi du gardien de Lyon Yves Chauveau qui m’avait dédicacé une carte. J’ai vu mes premiers matchs à Gerland puis mon père a été muté à Marseille », raconte-t-il.

A l'OM est née sa passion

Pour autant, c'est bien à Marseille que sa passion est arrivée et qu'il s'est amouraché d'un club : l'OM. « Quant à moi, j’ai commencé à jouer aux côtés d’un certain Eric Cantona et de son frère Joël. On jouait tout le temps au foot : à l’école, au pied de la cité, aux entraînements. J’ai été pris d’une passion par ce jeu. Et puis, je suis allé au stade Vélodrome à l’époque des minots. Jean-Charles de Bono, mon cousin et filleul de mon père, faisait partie de cette génération-là. L’OM était en train de se restructurer à l’époque en Division 2 », se souvient-il.

Albums Photos