LOSC : infirmerie, titre de champion, son avenir, l'OL, Galtier avait des choses à dire
Christophe Galtier (LOSC)Credit Photo - Icon Sport
par Benjamin Danet
CONFÉRENCE DE PRESSE

LOSC : infirmerie, titre de champion, son avenir, l'OL, Galtier avait des choses à dire

L'entraîneur du LOSC Christophe Galtier a répondu à la presse à deux jours du choc contre l'OL en clôture de la 34e journée de L1 (21h).

Zapping But! Football Club LOSC : les chiffres de la carrière d'entraîneur de Christophe Galtier

Un choc, un vrai. Peut-être décisif dans la course au titre de champion de France. On parle ici du match OL-LOSC, prévu dimanche soir et qui est nécessairement attendu par tous les observateurs du football français. Christophe Galtier, lui, était face aux médias il y a quelques minutes seulement. Voici les meilleurs moments de l'intervention de l'entraîneur lillois.

L'effectif

"Renato Sanches est apte. Il a fait deux séances. Il est très confiant, aucune appréhension. Pied va réintégrer le groupe, Weah lui n'en fera pas partie. Il a été victime d'une petite lésion musculaire face à Montpellier."

La semaine de travail

"On est revenus sur le match de Montpellier. Pour voir ce qu'il nous a manqué. Et bien préparer Lyon. J'ai regardé leur match de Coupe contre Monaco. Ils ont fait une très bonne première période. Ça s'est joué à vraiment pas grand chose. Il y a peu d'équipes qui ont malmené Monaco depuis des mois, Lyon l'a fait. J'ai bien rappelé aux joueurs les enjeux de ce match à Lyon. Ils savent réagir à chaque coup de moins bien. On a perdu deux points contre Montpellier, à nous de les récupérer. Mais il n'y a pas à avoir de pression particulière à avoir. A ce jour, on sait qu'on sera européens la saison prochaine, 16 autres équipes aimeraient être à notre place. Il y a dix mois, si on m'avait dit qu'on serait dans la course au titre à la 34e journée lors d'un match à Lyon, je ne l'aurais peut-être pas cru."

L'OL

"Les Lyonnais vont tout faire pour nous battre. Nous mettre sous pression. Je ne connais par leur futur configuration contre nous, mais je sais qu'ils vont vouloir nous étouffer. On s'y attend. Je pense que ce sera un match ouvert. Il faudra être bon sur les points forts et leurs points faibles. Car ils en ont. de notre côté, il faudra que l'on soit beaucoup plus justes et notamment dans le dernier geste."

A l'extérieur, c'est gagné ?

"On a de bons résultats à l'extérieur, c'est vrai. Mais regardez contre Montpellier, leur gardien fait un super travail. Contre le MHSC, on s'est crées des situations. Donc, on doit gagner en efficacité. Loin de Lille, c'est différent,t. A Bordeaux, Mike Maignan avait été sollicité, mais on avait été efficaces. A Paris, aussi, on a été très bons. Là, il faudra laisser Lyon loin de notre but."

Match décisif ?

"C'est rare de voir 4 équipes se battre pour le titre. Oui, dimanche soir, on ne sera peut-être plus premiers. J'en ai parlé avec les joueurs. Notre objectif, c'est le match qui arrive. Pas plus loin. Vous, les médias, vous faites changer le favori pour le titre chaque semaine. Si on gagne à Lyon, ce sera fort, mais il restera encore des points à prendre derrière."

Le titre de champion 

"C'est le rêve de tout entraîneur. Ça demande tellement de travail, d'abnégation...Cette saison, ça va se jouer sur des détails. Il faut donc beaucoup d'exigence. J'essaie de transmettre ça à mes joueurs. Mais je leur dis que si ils en sont là, c'est qu'ils savent faire certaines choses. On est à la bagarre pour le titre, ce n'est pas rien. Ma méthode ? Chaque entraîneur à la sienne. Je suis proche de mon groupe, parfois dur ou très dur. Mais je ne condamne jamais."

Les banderoles des supporters

"Cela montre qu'il y a de l'engouement. C'est très agréable de voir ces messages quand on sort du centre d'entraînement. Ce n'est que du positif."

Galtier et son avenir à Lyon...

"Je laisse les gens commenter. Je ne dis plus rien car quand je parle à ce sujet, personne ne me croit...Mes joueurs savent que je suis pied au plancher avec eux. Tout ce qui se dit sur les uns ou sur les autres n'a aucune incidence sur la vie de notre groupe. Aucun dirigeant de l'OL ne m'a contacté. C'est clair."