LOSC : le Celtic, Jonathan David… Christophe Galtier avait des choses à dire
Christophe GaltierCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CONFÉRENCE DE PRESSE

LOSC : le Celtic, Jonathan David… Christophe Galtier avait des choses à dire

L'entraîneur du LOSC, Christophe Galtier, était en conférence de presse ce mercredi soir avant la réception du Celtic Glasgow en Europa League. Voici les meilleurs moments.

L'état de forme de son groupe

"Tout mon groupe est disponible. Le même présent à Prague à jeudi soir. Tous les tests COVID sont négatifs. Je ne déplore aucun souci particulier ou majeur."

Le cas Renato Sanches

"Renato avait besoin de retrouver du rythme et de compétition après une frustration engrangée au Bayern Munich liée à une concurrence énorme. Il est arrivé chez nous avec une grande détermination. Il lui a fallu du temps pour s’adapter et il a fallu le remettre en condition physique pour enchaîner les matchs. Il a été contrarié au départ par quelques soucis musculaires mais dès qu’il a commencé à aller mieux il a enchaîné toutes les séances d'entraînement et a montré toutes ses qualités individuelles, sa capacité à casser des lignes, à être explosif et utiliser sa clairvoyance dans le jeu. Il a encore une marge de progression énorme."

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Pas inquiet pour Jonathan David

Un Jonathan David en berne

"La première confiance qu’il doit avoir, c’est celle de son entraîneur et de ses partenaires. C’est le cas. Il montre chaque jour à l’entraînement l’envie de retrouver le niveau qui était le sien les saisons précédentes. Evidemment, il y a beaucoup de regards posés sur lui de par le montant du transfert mais aussi ses 2 dernières saisons exceptionnelles en terme de buts et de passes décisives. Il est aussi exposé par rapport au phénomène Osimhen qui a eu de la réussite au bout de seulement quelques jours. La comparaison est faite, c’est le jeu des médias. On se doit de l’accompagner car chaque jour il montre beaucoup d’envie. J’ai passé du temps ce matin à parler avec lui sur certaines choses à modifier. Car quand on n’a pas de réussite, on attrape des routines. Quand ça ne va pas, il ne faut pas tout jeter. On doit lui faire confiance jusqu’au bout."

Le Celtic, un adversaire à prendre au sérieux

"C’est un club qui depuis 1995 dispute des compétitions européennes, qui a été battu par le Milan d’Ibra, qui est le gros favori de ce groupe. Nous devrons être à la hauteur de ce match, y mettre tous les ingrédients contre une équipe qui dispute un championnat très engagé avec beaucoup de rythme et d’intensité. Mes joueurs ne devront pas lâcher un seul millimètre. On a peu de temps pour préparer les matchs et beaucoup de monde travaille autour de l’équipe pour disséquer le Celtic sur ses points forts et faibles. Leur système est clairement identifié. C’est une équipe qui a l’habitude de dominer leurs matchs. Nous serons dans notre même projet de jeu, avec l’envie de jouer pour gagner."