LOSC – Sparta Prague (2-1) : les 4 enseignements de la qualification des Dogues
Burak YilmazCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

LOSC – Sparta Prague (2-1) : les 4 enseignements de la qualification des Dogues

A l'issue d'un match au scénario fou, le LOSC a retourné le Sparta Prague (2-1) et s'est qualifié pour les 16e de finale de la Ligue Europa. Voici ce qu'il faut retenir.

Lille a enfin gagné un match européen à Pierre-Mauroy

Si le LOSC s'est quand même fait quelques frayeurs, concédant l'ouverture du score et manquant de se faire reprendre sur la fin avec un but d'anthologie de Plavsic (heureusement annulé pour une faute de Nita sur Maignan), Lille a assuré l'essentiel. Sa place en 16e de finale de la Ligue Europa avant de se rendre à Celtic Park et sa première victoire européenne (enfin!) au stade Pierre-Mauroy. Fin de malédiction.

Un manque de réalisme qui aurait pu coûter cher

A l'inverse du match aller en République Tchèque où ils avaient eu une réussite maximale, les Dogues ont manqué de justesse dans le dernier geste. Sauveur de son équipe, Nita a sorti les tentatives de Luiz Araujo et Xeka. Benjamin André a trouvé la transversale et plusieurs occasions ont été dégagées sur la ligne par la défense du Sparta. Pendant 80 minutes et jusqu'à l'arrivée du « chirurgien » Burak Yilmaz, les Dogues étaient en échec et même dans une situation périlleuse puisque menés 1-0 après un coup de casque de Krejci (71e).

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Christophe Galtier coaching gagnant

Remplacé par Burak Yilmaz à la 78e minute, Yusuf Yazici est sorti très frustré du match. S'il réalisait plutôt un bon match, le Turc n'a pas compris le choix de son coach. Au final, le résultat a conforté les décisions de Galtier puisque l'ancien du Besiktas a égalisé après un centre de Timothy Weah, lui aussi rentré en jeu à la place Tiago Djalo... avant de doubler la mise sur une passe de Jonathan Ikoné, lui aussi rentré à la place d'un Luiz Araujo pourtant remuant. C'est ce qu'on appelle un coaching gagnant !

Les Dogues pourront faire tourner au Celtic

Si Lille a assuré sa qualification, un dilemme va se poser à Christophe Galtier à Celtic Park. Faut-il jouer le coup à fond en Ecosse pour s'assurer une place devant le Milan et un statut de tête de série au tirage au sort ? Ou faut-il faire tourner vu le marathon de dix matches en un mois ? Le club de Glasgow déjà éliminé, il est possible qu'on assiste à un match entre équipes bis jeudi prochain dans le temple du Celtic...