LOSC : un lobbying pourrait envoyer Galtier... en Angleterre !
Christophe GaltierCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
VALSE DES COACHS

LOSC : un lobbying pourrait envoyer Galtier... en Angleterre !

S'il n'est pas la priorité des dirigeants d'Everton pour l'après Carlo Ancelotti, Christophe Galtier (LOSC) plait aux supporters des Toffees qui mettent la pression.

Zapping But! Football Club LOSC : le palmarès complet des Dogues

Annoncé avec insistance du côté de l'OGC Nice, Christophe Galtier n'a toujours pas vu le Gym se mettre d'accord avec son club actuel du LOSC. Club avec lequel il est encore sous contrat pour un an. Forcément, ce flou autour du Marseillais profite aux rumeurs.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

« GaltierToGoodison », les fans d'Everton le réclament

Ces derniers temps, le nom d'Everton est venu au centre des discussions. En effet, Carlo Ancelotti parti au Real Madrid, les Toffees cherchent un numéro 1 et Christophe Galtier fait partie des pistes. Si, comme le rapporte le Liverpool Echo, Rafa Benitez est le grand favori des bookmakers et que le coach des Dogues n'est qu'une piste parmi tant d'autres (Nuno Espirito Santo, Roberto Martinez, Duncan Ferguson, Antonio Conte), l'idée de faire venir Galtier plait aux supporters.

D'après HITC, un mouvement « #GaltierToGoodison » a pris de l'ampleur sur les réseaux sociaux. Bien que Christophe Galtier n'a pas le même aura à l'international qu'un Ancelotti ou qu'un Benitez, ce dernier est vu comme un « magicien » capable de relancer Everton. Le mouvement prend de l'ampleur avec des centaines de tweets à la gloire de l'ancien coach de l'ASSE. Suffisant pour faire infléchir la position des dirigeants d'Everton ? Une chose est certaine : ce type de lobbying n'est pas donné à tous les coachs. Bizarrement, ils sont très peu nombreux à réclamer Rudi Garcia...

Les fans d'Everton réclament Galtier

S'il ne figure pas parmi les favoris des bookmakers pour le poste d'entraîneur d'Everton, Christophe Galtier (LOSC) plait énormément aux supporters locaux.