LOSCCredit Photo - Icon Sport
par Mathias Merlo
ANALYSE

OGC Nice - LOSC (1-1) : les trois enseignements après le match nul des Dogues

Tenu en échec sur la pelouse de l'OGC Nice (1-1), le LOSC a laissé son fauteuil de leader au PSG. Analyse après la contre performance des Dogues.

Sur la pelouse de l'OGC Nice, le LOSC a souffert. Mais, les Dogues ont su arracher un point grâce à l'inévitable Burak Yilmaz (58e) qui a répondu à Kasper Dolberg (50e). Un beau duel de buteurs. Avec ce résultat, les protégés de Galtier abandonnent la place de leader au profit du PSG. Les deux sont à égalité (18 points). 

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU LOSC

Bradaric, une partition inquiétante

Une nouvelle fois, le latéral gauche a été en immense difficulté. Il a été fautif sur l’ouverture du score de Dolberg. Dépassé sur le contrôle de l'ex-élément de l'Ajax Amsterdam, Bradaric n’est pas parvenu à rattraper le buteur danois. À la fin de la rencontre (86e), sur un coup franc, Bradaric aurait pu coûter un autre but en oubliant Thuram, qui rate sa tête à deux mètres du but. Un match à oublier pour le Croate.

Burak Yilmaz, le monsieur plus

On attendait Jonathan David, après un transfert coûteux (27M€), mais c’est Burak Yilmaz qui brille à la pointe de l’attaque du LOSC. Encore une fois, le Turc s’est dépouillé pour ses partenaires avec une combativité impressionnante et des appels incessants. Il a été récompensé par un magnifique but. Après une course tranchante, le goleador a effectué une reprise de volée puissante (1-1, 58e). Le LOSC peut le remercier. 

Le LOSC a été en difficulté physiquement

Jeudi, les protégés de Christophe Galtier ont sauvé l’honneur du football français en coupe d’Europe. Ils ont vaincu le Sparta Prague (1-4), en République tchèque. Face à des Aiglons, eux aussi engagés en Europe face au Bayern Leverkusen (défaite 6-2), les Dogues ont été empruntés physiquement. Un constat partagé par Benjamin André, au micro de Canal + : "C’était un match moyen. On n’a pas été bons. Mais quand on n’est pas bons, il faut savoir ne pas les perdre. On n’a pas su les presser, on a manqué beaucoup de mouvement en phase offensive. Le résultat est logique. Mais, il y a de la déception." Affaire à suivre, surtout que les Nordistes vont enchaîner une nouvelle semaine à deux rencontres. 

Pour résumer

Tenu en échec sur la pelouse de l'OGC Nice (1-1), le LOSC a laissé son fauteuil de leader au PSG. Analyse après la contre performance des Dogues.

Mathias Merlo
Rédacteur
Mathias Merlo