LOSC : Mercato, avenir de Galtier, PSG, gestion de Lopez... Létang se lâche !
Olivier Létang (LOSC)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
SACRE

LOSC : Mercato, avenir de Galtier, PSG, gestion de Lopez... Létang se lâche !

Olivier Létang, président du LOSC, s’est exprimé au micro de RMC Sport au lendemain du titre de champion de France décroché par les Dogues à Angers (2-1). Morceaux choisis :

Zapping But! Football Club LOSC : la muraille Mike Maignan en chiffres

L’avenir de Christophe Galtier 

« Christophe vous l'a dit, on se parle beaucoup. On parlera des cas individuels plus tard. Place à la célébration aujourd'hui après la concrétisation de ce titre. La collaboration est très bonne, je suis très heureux de l'avoir à nos côtés. C'est un coach professionnel et formidable. »

Le titre devant le PSG 

« Je ne dirais pas qu'on a craint. Quand on est le LOSC, si on nous avait dit qu'on aurait un point d'avance sur le PSG avant la dernière journée, on aurait signé. Je tiens à souligner le travail formidable de Christophe Galtier et de son staff. Je tire aussi forcément un coup de chapeau face au PSG, un ogre. C'est un véritable exploit. »

 

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Le mercato estival

« J'ai dit que le plus important était la dynamique sportive à retrouver. On aurait pu vendre des joueurs en cours de saison, je voulais garder l'ensemble du groupe. Avec Christophe, on en a parlé il y a quelques jours. Si on avait vendu des joueurs, on n'en serait pas là... L'important pour nous est de garder une équipe compétitive, le projet sportif est le plus important. »

La présidence de Lopez

« Je l'ai dit quand je suis arrivé : le club se serait retrouvé en position de cession des paiements sans le rachat. Le modèle n'était pas viable. Ce n'est pas le moment de la polémique, l'idée est de célébrer. L'idée est de maintenir la dynamique sportive et de redonner une stabilité économique au club. »

Pour résumer

Olivier Létang, président du LOSC, s’est exprimé au micro de RMC Sport au lendemain du titre de champion de France décroché par les Dogues à Angers (2-1).

Bastien Aubert
Article écrit par Bastien Aubert