Christophe Galtier (OGC Nice)
Christophe Galtier (OGC Nice)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
EFFET BOEUF

FC Nantes, OL : l’OGC Nice donne une leçon aux supporters des Canaris et des Gones

La fréquentation cette saison dans les stade des Ligue 1 est fluctuante au point que l’GC Nice de Christophe Galtier se sente pousser des ailes devant des clubs phares comme le FC Nantes ou l’OL.

Zapping But! Football Club Diego Maradona : les meilleures punchlines d'El Pibe de Oro

La baisse de fréquentation dans les stades de Ligue 1 peut se chiffrer cette saison : 7 % (21 013 spectateurs en moyenne contre 22 527 en 2019). Dans son édition du jour, L’Équipe dresse un bilan de la situation presque club par club et explique que la situation est préoccupante du côté du FC Nantes. Depuis le début de la saison, la basse est vertigineuse : – 31 %.

« Il y a la crise sanitaire, bien évidemment, mais ce n’est pas la seule raison, explique Philippe Migaud, le président d’Allez Nantes Canaris. La programmation des matches l’après-midi est problématique, car nous avons bon nombre de parents dont les enfants pratiquent un sport. Ils ne peuvent donc pas être à deux endroits. L’autre spécificité, c’est l’absence d’abonnements. Beaucoup d’abonnés étaient frustrés car ils ne récupéraient pas leur place habituelle. De plus, il fallait qu’ils en achètent une beaucoup plus cher que le tarif abonnement. Ç’a été une erreur stratégique de la part de la direction. »

L’OGC Nice boosté par l’effet Galtier

En plus des freins de la Brigade Loire, la campagne d’abonnements a démarré très tard au FC Nantes... tout le contraire de l’OGC Nice où elle a débuté dès le printemps et a été boostée par l’arrivée estivale de Christophe Galtier. « Nous sommes en passe de dépasser le record atteint lors de la saison 2015-2016, avec des offres toujours en cours, explique la direction du club azuréen au quotidien sportif. Tout d’abord, nous avons pris la décision de mensualiser l’abonnement, sans aucun frais. Ensuite, nous avons lancé notre " programme pouvoir d’achat" afin de permettre au supporter de rentabiliser son abonnement très rapidement. »

À l’OL, on a pris une petite leçon en ce sens puisque le Groupama Stadium sonne creux avec une baisse en moyenne de 18 230 spectateurs par rencontre. « Nous sommes sur une moyenne d’affluence de 32 600 sur la seule Ligue 1 quand la moyenne nationale plafonne à 21 000, se défend le club rhodanien. Début octobre, nous étions à 18 700 abonnés, ce qui est au-delà de nos attentes. » A la décharge de l'OL, les ténors ne se sont pas bousculés à domicile depuis le début de l'exercice puisque Brest, Clermont, RC Strasbourg, Troyes et le FC Lorient ont été accueillis (en sachant que les Bad Gones étaient absents en début de saison. Il est d'ailleurs important de préciser que la barre des 100 000 spectateurs devrait être atteinte, voire dépassée, en deux matches ce mois-ci, contre l’AS Monaco et le RC Lens.

Pour résumer

La fréquentation cette saison dans les stade des Ligue 1 est fluctuante au point que l’OGC Nice de Christophe Galtier se sente pousser des ailes devant des clubs phares comme le FC Nantes ou l’OL. L'ancien coach du LOSC n'y est pas pour rien.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert