Todibo et Lemina à l'OGC Nice
Todibo et Lemina à l'OGC NiceCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
LACUNE

OGC Nice : Pierre Ménès a décelé une faille inquiétante, Galtier face à un défi de taille

La défaite surprise de l’OGC Nice dimanche à l’Allianz Riviera contre le Montpellier lors de la 13e journée de L1 (0-1) ne semble pas avoir trop surpris Pierre Ménès, déjà alerté sur le jeu limité des Aiglons.

Zapping But! Football Club Top 20 : joueurs en fin de contrat

L’OGC Nice a grillé une belle occasion de mettre l’OM à distance. En s’inclinant dimanche à domicile contre le MHSC (0-1), les Aiglons ont même vu leurs rivaux provençaux revenir à leur hauteur (23 points) au classement.

« On a fait 34 centres dans le match en comptant les corners, mais on a été très peu présents à la retombée, ou on n’a pas été assez précis sur nos centres, a retenu Christophe Galtier. Même s’il semblait y avoir du monde sur le plan offensif, on a manqué de relation entre les uns et les autres. Je ne peux pas dire qu’on a été mauvais. On a même été présents et très présents. Malheureusement, dans la surface de réparation, on a manqué de spontanéité. » En livrant son analyse de la rencontre, Pierre Ménès semble moins positif que l’ancien coach du LOSC.

Pire, il prédisait une défaite tôt ou tard de l’OGC Nice eu égard son niveau de jeu balbutiant. « Nice a raté l’occasion de devenir le dauphin du PSG en réalisant un non-match, a-t-il commenté sur son blog. Ce n’est pas la première fois que je note cette saison que les Niçois font preuve d’indéniables qualités de combativité et d’abnégation mais que sur le plan du jeu, ce n’est pas éblouissant. Cette fois, offensivement, le Gym a été très déficient face à des Montpelliérains très bien organisés sur le plan défensif. Ce revers prouve qu’il y a encore pas mal de travail à Nice pour Galtier. Cela avait tangué contre Lyon, cela a cédé face au MHSC. »

Pour résumer

La défaite surprise de l’OGC Nice dimanche à l’Allianz Riviera contre le Montpellier lors de la 13e journée de L1 (0-1) ne semble pas avoir trop surpris Pierre Ménès, déjà alerté sur le jeu limité des Aiglons ces dernières semaines.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert