AS Monaco – OL (2-3) : Aulas, Garcia et Lopes chargent les Monégasques pour la bagarre finale !
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
POLEMIQUE

AS Monaco – OL (2-3) : Aulas, Garcia et Lopes chargent les Monégasques pour la bagarre finale !

Dans le Canal Football Club, Anthony Lopes et Jean-Michel Aulas sont revenus sur les incidents de fin de partie à l'occasion d'AS Monaco – OL (2-3). Rudi Garcia s'est aussi exprimé. Pour eux, les Monégasques sont fautifs.

Zapping But! Football Club OL : les meilleures déclarations de l'année 2020

Premier à se présenter sur le direct, Anthony Lopes n'a éludé aucune question. De sa sortie raté à la bagarre générale, le gardien de l'OL a fait preuve de franchise.

Sur le scénario du match

« C'était un match avec beaucoup d'intensité, peut-être trop par moments. On était venu avec énormément d'intentions. On voulait gagner ce match, revenir à un point de cette équipe de Monaco et espérer jusqu'au bout. On s'était mis en difficulté sur le week-end dernier. On dépend de nous mais pas totalement. On va essayer de bien négocier les derniers matchs et prendre le maximum de points possibles. »

Sur ses interventions du match (Geubbels + penalty qu'il provoque)

« Je joue sur mes forces, l'explosivité, la tonicité. J'arrive à totalement me retrouver en ce moment. J'avais à coeur de me racheter sur la faute face à l'attaquant adverse sur le penalty. Il y a faute même si on essaie de jouer un peu à l'intox. J'avais à coeur de me racheter. Derrière l'équipe m'a pas mal sauvé, je leur dois pas mal de chose. Trop jouer avec le coeur, parfois, ça fait faire des bêtises mais il a fallu rester concentré, solide. En face, il y avait une bonne équipe. »

Sur les bagarres de fin de partie

« On perd trois joueurs sur carton rouge. Trois joueurs majeurs de notre effectif. En défense centrale, c'est un peu compliqué. On a pas mal de blessés, on a des rouges. D'après ce qu'on m'a dit, Marcelo a aussi pris un rouge. Eux (Monaco) sont moins pénalisés, ce ne sont pas des joueurs de leur onze type. On a été très content mais il faut aussi savoir perdre avec dignité. On se souvient que mercredi dernier, quand ils sont venus chez nous en Coupe, cela a été la même chose. Nous, de notre côté, nous n'avions pas répliqué tout simplement. »

Aulas : « Aucune raison de se faire agresser comme on l'a été »

S'il a salué « la fierté immense » de ses joueurs de réagir à « plein de coups durs » pour s'imposer à Monaco (3-2), Jean-Michel Aulas a également livré sa version très partiale des incidents après le coup de sifflet final... Et mettre la pression à l'arbitre Clément Turpin, coupable d'avoir exclu trois de ses joueurs.

« Il n'y avait aucune raison de se faire agresser comme on l'a été. Les deux gamins de Monaco sont venus nous agresser. Geubbels doit faire attention. Ce qu'il a fait, c'est pas bien. Tout comme Pellegri. Nous, c'est Mattia De Sciglio et Marcelo qui ont pris. On n'a plus de joueurs pour affronter Lorient la semaine prochaine. Memphis était suspendu, Maxence est suspendu, Jason s'est blessé... Résultat du match : on vient gagner ici et on se retrouve au départ malheureux comme des pierres car on va se faire sanctionner alors que visiblement on y est pour rien.

Je sais que Monsieur Turpin avait reçu des louanges des dirigeants et de l'entraîneur de Monaco. Je vais essayer de lui en faire quelques unes avant de partir car, franchement, ce n'est pas normal... Et ça fait plusieurs fois que ça dure. Non pas avec Monsieur Turpin qui a été excellent dans le match mais on n'a pas de chance avec l'arbitrage. J'espère qu'on va revoir les images. Je compte sur Canal pour les livrer dans un papier cadeau. » Du grand JMA !

A nouveau autorisé à intervenir, Rudi Garcia est également revenu en conférence de presse sur la querelle : « Je ne dirai rien sur l'arbitrage, la seule chose que je veux souligner c'est : quel est l'intérêt des joueurs de l'OL de prendre des cartons rouges alors qu'ils gagnent et qu'il reste trois journées ? Il n'y en a pas. Cela veut dire que la provocation vient de chez eux, c'est anormal qu'on ait pris des cartons rouges alors qu'on n'a rien fait, on n'a même pas riposté. Et vous remarquerez que de leur côté, ce sont des jeunes qui ont provoqué qui ne sont pas titulaires ».