ASSE : Pierre Ménès lâche un gros indice à Puel pour contrarier l’OL
Pierre MénèsCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DERBY

ASSE : Pierre Ménès lâche un gros indice à Puel pour contrarier l’OL

La défaite de l’OL dimanche à domicile face au FC Metz en clôture de la 20e journée de L1 est un net coup d’arrêt pour les Gones (0-1). Pierre Ménès a poussé l’analyse.

Cette saison de Ligue 1 promet d’être passionnante jusqu’à son terme. Alors que l’OL avait tranquillement l’occasion de prendre encore seul les rênes de la L1 devant le PSG et le LOSC, les Gones se sont pris les pieds dans le tapis chez eux contre le FC Metz (0-1). Un but dans le temps additionnel a séché les hommes de Rudi Garcia, invaincus depuis le mois de septembre dernier et tout frais champions d’automne.

« Je m’attendais à ce que Lyon souffre face à une équipe de Metz que j’ai souvent trouvée remarquable à l’extérieur : elle avait perdu en toute fin de match à Paris, s’était fait rejoindre en toute fin de match à Marseille, analyse Pierre Ménès sur son blog. On sait que c’est une équipe qui a des aptitudes défensives mais elle affiche aussi de belles qualités dans les sorties de balle et elle a eu de très belles occasions, autant que l’OL pour être honnête avec notamment un poteau et une barre. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

Le cas Paqueta a pour une fois posé problème à l'OL

Au-delà de ces registres, le consultant de Canal+ a relevé la grande faiblesse de l’OL sur ce match, en laissant du même coup un indice à Claude Puel pour la préparation du derby de dimanche face à l’ASSE. « On s’aperçoit que le milieu aligné était sans doute trop uniforme. Entre Caqueret, Mendes et Paqueta, pas un milieu n’a porté le jeu vers l’avant, a-t-il observé. Paqueta est censé être celui-là mais il ne l’a pas fait tant que ça sur ce match. Quant à Memphis, il est certes à l’origine des meilleures occasions lyonnaises mais il était moins en réussite que la semaine passée à Rennes. Maintenant, il est clair que le but refusé à Toko-Ekambi pour une position de hors-jeu d'Aouar pose problème. À mon sens, la VAR a outrepassé son rôle en prenant la décision d'invalider ce but que Madame Frappart avait accepté. »