OL, PSG : Garcia dégoupille après l'incident Mendes - Neymar
Rudi GarciaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CRITIQUE

OL, PSG : Garcia dégoupille après l'incident Mendes - Neymar

L'entraîneur de l'OL, Rudi Garcia, n'a pas apprécié le déferlement de critiques à l'encontre de Thiago Mendes, accusé d'avoir blessé Neymar dimanche soir alors que l'attaquant du PSG pourrait être déjà opérationnel.

Zapping But! Football Club OL : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Cet après-midi, Thomas Tuchel a surpris son monde en expliquant que Neymar pourrait finalement jouer contre Lille dimanche soir. Taclé par Thiago Mendes dans les arrêts de jeu du choc PSG-OL (0-1) dimanche soir, l'attaquant parisien était sorti en pleurs, laissant craindre une grosse blessure. En réalité, il s'agit d'une légère entorse. Ce qui rend complètement stupide l'acharnement des gens sur les réseaux sociaux à l'encontre du milieu de terrain lyonnais et qui a passablement énervé Rudi Garcia ce mardi en conférence de presse…

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L’OL

"Ça ne devrait pas exister"

«J’espère une décision juste de la part de la commission, qu'elle sera indulgente car tout le battage médiatique ne me plaît pas. Je ne conteste pas (la faute). En plus de faire un match fantastique, il a joué le ballon et a eu la malchance que le pied de Neymar se bloque sous sa fesse. Ça ne méritait pas l'expulsion. Je suis très content que ça soit une blessure très légère.»

«Heureusement, il n'y a donc pas de blessure sérieuse, contrairement à ce que sa sortie sur civière pouvait laisser entendre. Je suis très content que ce soit une blessure légère et qu'il puisse rejouer très vite. Ça ne devrait pas exister (ce genre d'attaques contre Mendes). On parle de respect, mais le mot est galvaudé. Il n'y a jamais eu autant d'insultes et de menaces de mort sur les "réseaux cas sociaux" (rires). Il y a plein de choses bafouées. On n'est pas ici pour parler de politique, mais on voit combien le monde est secoué. C'est un peu le monde à l'envers : ce sont les policiers qui sont dans la mire des médias et non pas les casseurs, par exemple. On est dans un monde sens dessus dessous. Il faut arrêter cette course à la polémique. J’espère que pour Thiago, il y aura une sanction juste.»