OL : le PSG à l’origine des gros problèmes de Boateng ?
Jérôme Boateng (OL)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert

OL : le PSG à l’origine des gros problèmes de Boateng ?

Reconnu coupable de coups et blessures volontaires sur son ex-compagne hier à Munich, Jérôme Boateng a été condamné à une sanction pécuniaire. L’OL n’était pas au courant de la procédure !

Zapping But! Football Club Rangers, PSG - OL : Les briefs d'avant match

Le verdict au sujet de Jérôme Boateng est tombé hier dans la soirée. Accusé de violences conjugales sur son ex-compagne dans une suite d’un hôtel de luxe aux Caraïbes en 2018, le nouveau stoppeur de l’OL a été condamné à une amende d’1,8 million d’euros. Son ex-conjointe lui a reproché de lui avoir jeté une lanterne en verre qui ne l’aurait pas atteinte.

Boateng l’aurait ensuite insultée et il aurait lancé un sac isotherme qui l’aurait blessée aux bras. Puis il aurait disparu avant de revenir pour l’agresser en lui tirant violemment les cheveux. « Le transfert finalement avorté du joueur au PSG au cours de l’été 2018 aurait notamment été un sujet récurrent expliquant leurs fréquentes disputes, explique L’Équipe. Proche d’un accord avec le club de la capitale, Boateng avait eu plusieurs échanges violents avec sa compagne qui ne voulait pas quitter Munich. »

L’ancien joueur du Bayern Munich (2011-2021) a tenté de se défendre, réfutant toutes les attaques de son ex-compagne, mais il a particulièrement irrité le juge à cause de son manque d’assurance, s’exprimant à la fois de manière trop peu audible et avalant ses mots,. Au pire, Boateng encourait une peine maximale de cinq années d’emprisonnement et la perte de la garde de ses jumelles de 10 ans dans une procédure dont il n’avait pas tenu informé l’OL avant de signer son contrat avec le club lyonnais cet été.

Pour résumer

Reconnu coupable de coups et blessures volontaires sur son ex-compagne hier à Munich, le défenseur allemand Jérôme Boateng (33 ans) a été condamné à une sanction pécuniaire. L’OL n’était pas au courant de la procédure en cours !

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert