OL : les satisfactions et les chantiers de Bosz après la victoire à Nantes (1-0)
Peter BoszCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

OL : les satisfactions et les chantiers de Bosz après la victoire à Nantes (1-0)

Grâce à un unique but de Moussa Dembélé (35e), l'OL a enfin décroché sa première victoire de la saison sur la pelouse du FC Nantes (1-0). Malgré tout, il y a beaucoup à redire du match des Gones. Analyse.

Zapping But! Football Club OL : les transferts les plus chers de l'histoire

Les satisfactions :

Anthony Lopes a sauvé deux points

S'il avait fait de la venue d'un gardien sa première priorité, Peter Bosz ne regrette sans doute pas de ne pas avoir fait signer André Onana cet été. Depuis son retour et si l'on excepte une sortie un peu courte à Angers, Anthony Lopes enchaîne les matchs solides. Souvent abandonné par ses défenseurs, le Portugais a été brillant à la Beaujoire. Attentif dès la première minute sur une frappe de Bukari, Lopes a évité à quatre reprises l'égalisation devant Castelletto (37e), sur un coup-franc de Corchia (45e), sur une tentative de Ludovic Blas (78e) et devant Samuel Moutoussamy (86e).

Moussa Dembélé efficacité retrouvée

Troisième but en deux matches pour Moussa Dembélé qui retrouve de l'efficacité après une saison quasiment blanche et deux premières journées où il est passé à côté. A Nantes, l'ancien joueur du Celtic s'est voulu opportuniste pour conclure sur une frappe repoussée par Alban Lafont (35e). Remplacé par Jason Denayer (82e) suite au carton rouge de Damien Da Silva.

Lucas Paqueta, un éclair qui fait la différence

Que ferait l'OL sans Lucas Paqueta ? Memphis Depay parti au FC Barcelone, le Brésilien a repris le flambeau pour être le « joueur frisson » de l'effectif. S'il lui arrive de perdre des ballons et de commettre des fautes d'antijeu dans la foulée, l'ancien du Milan AC est capable de coups de génie. Sur le but, son contrôle et son sens du jeu ont fait la différence pour effacer Fabio après une longue transversale de Bruno Guimaraes. Même si cela ne compte pas dans les statistiques comme une passe décisive ou un but, c'est de lui qu'est encore venu la solution.

Les chantiers :

Les chantiers :
Moussa Dembélé a marqué mais l'OL a raté le KO...Credit Photo - Icon Sport

Emerson, Da Silva... Défensivement, c'est laborieux

S'il ne lui manque pas grand chose pour régler la mire sur coup de pied arrêté, Emerson Palmieri tarde encore à apporter offensivement. Défensivement, l'OL a encore laissé de grosses opportunités de contre-attaque aux Nantais, heureusement mal exploités de le plus souvent. Peter Bosz n'a pas encore trouvé le juste équilibre entre le travail de pressing qu'il réclame à ses joueurs et le bloc-équipe qui lui permettrait d'éviter de défendre en infériorité numérique. L'arrière-garde rhodanienne a également eu du mal à relancer au sol depuis sa surface. Loin de porter la défense rhodanienne comme espéré par son coach, Damien Da Silva a même écopé d'un carton rouge logique (78e). Une nouvelle suspension se profile pour l'ancien Rennais, trop habitué à user de ses mains au visage des adversaires à l'approche de la surface de réparation.

De l'inconstance et un manque de réalisme qui peuvent coûter cher

Encore une fois, l'OL a montré deux visages. Un premier acte plutôt intéressant malgré le déséquilibre évoqué. Puis, après la sortie de Maxence Caqueret à la pause (remplacé par Thiago Mendes), un Lyon davantage bousculé. Comme face à Clermont, Lyon a reculé, laissé davantage le ballon et a manqué ses balles de K.O par Guimaraes (66e), Paqueta (67e), Aouar – Toko Ekambi (71e) et Slimani (88e). Un scénario identique à celui de Clermont mais avec cette fois-ci un adversaire moins en réussite...


 

FC Nantes 0-1 OL

Ce vendredi soir, l'OL a débuté la 4e journée de Ligue 1 par une victoire sur la pelouse du FC Nantes (1-0). La première en Ligue 1 pour Peter Bosz même si rien ne fut simple dans le scénario de cette rencontre. Notre analyse côté OL.