Jean-Michel Aulas (OL)
Jean-Michel Aulas (OL)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
AU PIQUET !

OL - OM : grosses sanctions en vue pour Lyon et Aulas après les incidents ?

C’est à partir de 16h30 que la commission de discipline de la LFP se penchera sur le dossier des incidents survenus lors du dernier Olympico entre l’OL et l’OM. Jean-Michel Aulas et son club risquent gros.

Zapping But! Football Club Olympique Lyonnais : La question de la semaine

Que va décider la commission de discipline présidée par Sébastien Deneux suite aux incidents entre l'OL et l'OM ? Match perdu pour Lyon ? A rejouer sur terrain neutre ? Retrait de points avec sursis ? Huis clos ? Toutes les options sont sur la table avant la séance du jour au sujet notamment du fameux jet de bouteille sur Dimitri Payet dès la 3e minute du match. L’Équipe estime que l’OL pourrait être fortement sanctionné sur la base de trois jurisprudences : Metz-Lyon de 2016, avec 2 points de pénalité pour les Messins et match à rejouer ; Nice-OM de l'été dernier et Bastia-Lyon, où les Corses avaient eu match perdu. 

D'après le quotidien sportif, les sanctions devraient être du même ordre, même si le contexte de ces derniers mois ainsi que le casier assez léger des Lyonnais en matière de discipline peuvent influer sur la décision. Jean-Michel Aulas, lui, pourrait prendre plus cher pour avoir soi-disant fait pression sur Ruddy Buquet afin de reprendre le cours du match en coulisses.

« Tout est grave dans cette histoire, pas uniquement le jet de bouteille, a affirmé Geoffroy Garétier sur le plateau du Late Football Club. Là, c’est un dirigeant de club, qui de manière circonstanciée et détaillée, est mis en accusation par l’arbitre, l’autorité officielle du football sur ce match, pour des propos inconvenants et déplacés. En réalité, Aulas se prévaut de ses deux fonctions de dirigeant au Comex de la FFF et Conseil d’Administration de la LFP, pour contester à Monsieur Buquet le droit de prendre cette décision d’arrêter le match. Donc c’est très sérieux ! Si jamais ces propos sont avérés, sachant que l’OL et Aulas vont contester les faits, le président de l’OL pourrait être suspendu pendant six mois de vestiaire d’arbitre, voire de toute fonction officielle, à la Fédé et à la Ligue. C’est une grosse sanction qui l’attend, si tout cela est avéré. »

 

Pour résumer

C’est à partir de 16h30 que la commission de discipline de la LFP se penchera sur le dossier des incidents survenus lors du dernier Olympico entre l’OL et l’OM. Jean-Michel Aulas et son club risquent gros suite à ces débordements.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert