OL : Rudi Garcia tente de rattraper le soldat Moussa Dembélé
Moussa DembéléCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
MALAISE

OL : Rudi Garcia tente de rattraper le soldat Moussa Dembélé

Désormais remplaçant à l'OL, Moussa Dembélé a le moral dans les chaussettes et la réussite avec. Rudi Garcia ne le lâche pas...

Considéré comme l'une des principales valeurs marchandes de l'effectif de l'OL, Moussa Dembélé (24 ans) est en grande difficulté depuis le début de saison. L'international Espoirs n'a clairement pas digéré sa mise au banc lors du « final 8 » de la Ligue des Champions ainsi que son absence de Mercato, lui qui rêvait d'Angleterre.

Sur le pré, l'ancien joueur du Celtic Glasgow ne marque plus. Cela fait désormais sept matches de L1 que l'intéressé est muet et Rudi Garcia n'hésite désormais plus à coucher son nom sur le banc des remplaçants, préférant aligner Memphis Depay ou Tino Kadewere à sa place en pointe. Pour autant, le technicien ne veut pas entamer la confiance déjà écornée de Dembélé.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

« Il faut aider Moussa, être derrière lui »

Vendredi, en conférence de presse, Rudi Garcia a tenté de rassurer : « Moussa Dembélé est très important. Je ne lui souhaite qu'une chose : qu'il retrouve le chemin du but. Pour un buteur, c'est très important, mais pour un entraîneur, ce n'est pas forcément la chose la plus importante. Si mes joueurs font de grandes performances et ne marquent pas, ils ont toutes mes félicitations. Il faut aider Moussa, être derrière lui et qu'il soit impliqué comme il l'a fait quand il est entré en jeu ».

Le coach de l'OL l'a assuré : Dembélé aura à nouveau sa chance même si cela doit passer par un rôle de super sub :« Le discours logique vis-à-vis des joueurs n'est plus le même. Ce n'est plus le même football qu'avant. On ressemble de plus en plus à une équipe de basket avec cinq changements. Si ce n'est qu'on ne peut pas les faire sortir et entrer à nouveau. La moitié de l'équipe commence le match mais ne le finira pas. Ce n'est plus important de savoir qui commence. L'important, c'est ce qu'on donne quand on est sur le terrain et d'être au top ».