Jean-Michel Aulas
Jean-Michel AulasCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
TWEET

OL, Stade Rennais, OM : Aulas prend Mandanda pour taper sur l'arbitrage

En likant un commentaire d'un suiveur bien connu de l'OL qui comparait la sortie de Steve Mandanda à Monaco hier avec celle d'Anthony Lopes contre Ajaccio, Jean-Michel Aulas a soutenu qu'il y avait deux poids, deux mesures et que son club était victime d'une cabale des arbitres.

Zapping But! Football Club OL : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

C'est sans doute un record mais l'OL, en n'ayant joué qu'un match de L1 cette saison, a trouvé le moyen d'être au cœur de deux polémiques. La première à cause de la sortie d'Anthony Lopes au devant d'un attaquant ajaccien lors de la 1ère journée, ce qui lui a valu un rouge direct, trois matches de suspension et des critiques pour sa propension à heurter violemment ses adversaires. La seconde pour le report du match à Lorient, qui aurait dû se jouer cet après-midi et pour lequel les dirigeants lyonnais auraient demandé la victoire sur tapis vert ou qu'il soit joué au Groupama Stadium, selon l'insider Mohamed Toubache-Ter.

Mais ce n'est sans doute pas fini ! En effet, hier soir, le supporter lyonnais David Barbet, qui est souvent accusé d'être proche de Jean-Michel Aulas, a fait le parallèle entre la sortie de Steve Mandanda contre Monaco et celle Lopes face à Ajaccio. L'ancien Marseillais, désormais à Rennes, a raté un dégagement au poing à Louis-II, tapant un adversaire. Cela lui a valu un avertissement et un pénalty, qu'il a arrêté. Pour Barbet, il s'agit de la même action que Lopes (qui a pourtant reconnu qu'il ne pouvait pas avoir le ballon sur son action...) et donc la sanction aurait dû être la même, à savoir l'expulsion. Il réclame donc une uniformisation de l'arbitre et a obtenu un like d'Aulas. Cela fait déjà quelque temps que le patron des Gones s'estime victime des instances...

Lopes prend rouge et 3 matchs de suspension

Mandanda poing en avant prend juste un jaune

Rien n'a changé, l'arbitrage est toujours à deux vitesses.

Vite une réforme de l'arbitrage car là c'est arbitrage à la tête du client pic.twitter.com/YGMLyoZmhC

— David Barbet (@davidbarbet) August 13, 2022

Pour résumer

En likant un commentaire d'un suiveur bien connu de l'OL qui comparait la sortie de Steve Mandanda à Monaco hier avec celle d'Anthony Lopes contre Ajaccio, Jean-Michel Aulas a soutenu qu'il y avait deux poids, deux mesures et que son club était victime d'une cabale des arbitres.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.