par Benjamin Danet
CONFÉRENCE DE PRESSE

OL : supporters, Bosz, mercato, Aulas tape du poing sur la table

Au lendemain de l'élimination en Ligue Europa, face à West Ham, le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, était à l'instant face aux médias. Un discours musclé pour sauver la fin de saison et les prochaines échéances en Ligue 1.

Zapping But! Football Club OL - INFO BUT! : Yilmaz ou Malacia pour remplacer Emerson ?

Message aux supporters

"On a pensé que c'était bien de venir groupé pour évoquer d'une part le résultat contre West Ham, et les conséquences pour l'avenir pour nous sortir de ce mauvais pas. Je veux m'adresser à la grande majorité des supporters qui sont très tristes : les 30 premières minutes et le match d'une manière générale étaient magnifiques grâce à tous ceux qui ont participé. Quand on investit pour venir, on a envie que la fête soit belle et que le résultat soit à la hauteur. Je veux leur dire qu'on partage leur tristesse. La responsabilité que nous avons, c'est de ne pas s'arrêter au résultat sec d'hier, qui est négatif. On n'a pas répondu en termes de résultat aux attentes. Les joueurs ont un peu perdu le sens de ce qui fallait faire après le premier but. Quand on est dirigeant, il faut faire une analyse objective. Il reste 7 matchs, le groupe est structuré."

Les joueurs face à leurs responsabilités

"Comme Barcelone ou Bergame, on n'a pas su passer ce cap. A partir de là, il faut se redresser, trouver les ressorts, faire en sorte d'être unis. On montre qu'on est unis sur cette réaction qui va avoir lieu. Il faut que les joueurs prennent conscience de la gravité de la situation. Il faut qu'on soit à la manoeuvre en tant que dirigeants pour faire en sorte que les joueurs montrent qu'ils ont les qualités nécessaires. Pour moi, il reste 7 matchs, il reste une chance de pouvoir participer à une Coupe d'Europe. Il faut que ça se traduise dès dimanche par une réaction. On n'a pas su donner la joie que les supporters méritaient. On a depuis l'arrivée de Peter renforcer la discipline et l'exigence. Un joueur qui arrive en retard ne joue pas, on demande beaucoup d'efforts. Quand ils vont jouer à l'autre bout du monde, on a tendance à les ramener en avion privé. J'ai un peu modifié le discours en disant qu'on estime faire le maximum, on va donc demander un peu plus aux joueurs. On pense sauver la saison par nos résultats. Mais le risque existe, il faut que les joueurs prennent conscience qu'on n'a plus le droit à l'erreur, on va leur demander une remise une cause, on va laver notre linge sale en famille, on va échanger. Je ne pense pas que les joueurs fassent exprès."

L'avenir de Peter Bosz

"On a trouvé un staff qui correspond à ce dont on a besoin à l'OL, avec l'expérience, une culture étrangère qui était réclamée par beaucoup de supporters. Il y a une première année où on a tatônné. Le recrutement n'a peut-etre pas été directement en relation avec ce que souhaitait Peter. On a l'intention de réfléchir à comment améliorer le groupe, on aura les moyens d'investir pour faire en sorte de répondre aux aspirations de Peter. On espère continuer l'aventure. Le staff en place correspond à ce qu'on souhaite."

Le mercato à venir

"On y travaille déjà. On sera là économiquement et on connaît les aspirations précises de Peter. On a fait des belles acquisitions. Force est de constater qu'il y a sûrement des changements à apporter. On ne va pas lâcher nos ambitions même si l'année n'était pas réussie."

Propos retranscrits par RMC.

Pour résumer

Au lendemain de l'élimination en Ligue Europa, face à West Ham, le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, était à l'instant face aux médias. Un discours musclé pour sauver la fin de saison et les prochaines échéances en Ligue 1.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.