Noël Le Graët, président de la FFF.
Noël Le Graët, président de la FFF.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
REACTION

Paris FC – OL : Le Graët se paie les « fous et bandits » des tribunes, Lyon annonce déjà des mesures chocs !

Contraint de sortir du bois après les incidents de Paris FC - OL en Coupe de France, Noël Le Graët a pris la parole dans L'Equipe.

Zapping But! Football Club Olympique Lyonnais : La question de la semaine

Poussé par la Ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu, qui lui a mis la pression dès ce matin, Noël Le Graët a pris la parole dans L'Equipe au lendemain des incidents de Charlety qui ont provoqué l'arrêt du match Paris FC – OL (32e de finale de Coupe de France).

« C'est désastreux pour le football. C'est honteux et très triste de voir qu'un match sympa de Coupe de France à Paris puisse dégénérer comme cela. Maintenant, les responsabilités vont être établies dès lundi. J'ai mis toutes nos équipes sur ce dossier. Elles vont étudier tous les rapports. Il faut savoir qui sont ces fous et d'où ils viennent », a expliqué le dirigeant du foot français.

Le Graët promet des décisions rapides... sans en dire plus

S'il estime que la « décision d'arrêter le match a été prise dans un délai convenable » et qu'il était appréciable que « les deux présidents n'ont pas participé à la réunion », Noël Le Graët reconnaît s'interroger sur la sécurité : « Hier (vendredi), est-ce qu'il y avait assez de monde pour la sécurité ? Était-elle bien assurée ? Ce n'est pas à moi de répondre. Les responsables de la Fédération sont à pied d'oeuvre et des décisions vont être prises rapidement ».

Pour autant, hors de question pour Le Graët de jouer les donneurs de leçons avec Jean-Michel Aulas (OL) ou Pierre Ferracci (Paris FC) : « Quand des bandes de voyous agissent ainsi, ils peuvent être parfois démunis. Leurs stadiers ne peuvent pas toujours gérer de tels bandits. Mais il faut que tout le monde ait conscience que ça ne peut pas durer ».

Le communiqué de l'OL n'a pas tardé

De son côté, l'OL s'est fendu d'un communiqué pour annoncer qu'il interdisait tous les déplacements de ses supporters jusqu'à nouvel ordre et jusqu'à ce que lumière soit faite sur ce qui s'est passé à Charlety :

"Dès vendredi soir, l’Olympique Lyonnais s’est mis à la disposition des enquêteurs et instances pour que la lumière soit faite sur l’intégralité des actes commis lors de cette soirée et que les responsabilités soient établies, que ce soit dans le jet de bombe agricole à l’intérieur du parcage en début de mi-temps, les fumigènes, les violences et l’envahissement de terrain.
 
L’Olympique Lyonnais assumera l’ensemble de ses responsabilités et témoigne dès à présent d’une extrême détermination de voir les personnes impliquées, quelles que soient leurs appartenances de clubs, être sanctionnées. Ainsi, l’Olympique Lyonnais a décidé de porter plainte après ce déchaînement de violences et prendra les mesures les plus sévères contre les personnes impliquées après les identifications, y compris contre les supporters lyonnais qui seraient concernés. Les équipes de sécurité de l’Olympique Lyonnais ont d’ores et déjà commencé à analyser toutes les images et utiliseront tous les outils à leur disposition pour sanctionner chacune des personnes qui sera identifiée. L’Olympique Lyonnais appliquera avec force et détermination les sanctions maximums, y compris la radiation de stade à vie.

Les individus impliqués n’ont pas leur place dans un stade, la violence ne peut plus être tolérée dans les stades. Ces derniers doivent faire l’objet d’aménagements technologiques et être mieux organisés pour identifier les fauteurs de troubles. Les violences doivent être fermement condamnées par l’ensemble des acteurs du football, y compris par les groupes de supporters. Plus que jamais, nous devons éradiquer ces phénomènes de hooliganisme et bannir tous ceux qui sont ennemis, par leurs actes, du football, mais aussi des clubs dont ils se revendiquent.

Dans ce contexte, jusqu’à nouvel ordre, et jusqu’à ce que la lumière soit faite sur l’identification des auteurs, l’Olympique Lyonnais décide d’interdire de déplacement les groupes de supporters pour les matchs à l’extérieur."

Le Graët promet une gestion de crise rapide après PFC - OL

Noël Le Graët est sorti du silence après les incidents de Paris FC - OL. Le président de la FFF est toutefois resté sur la réserve quant aux éventuelles sanctions à prendre... assurant simplement que ses équipes travailleront rapidement.