Pierre Ferracci a déjà bien le niveau Ligue 1 au niveau des communications pathétiques...
Pierre Ferracci a déjà bien le niveau Ligue 1 au niveau des communications pathétiques...Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
INCIDENTS

Paris FC – OL : le ridicule continue, le club parisien attaque L'Equipe !

Le Paris FC poursuit sa campagne médiatique pour tenter de ses dédouaner des incidents et de l'arrêt du match face à l'OL. Pas forcément très intelligent...

Zapping But! Football Club OL : les transferts les plus chers de l'histoire

Vigilant à tout ce qui s'écrit sur les incidents du match Paris FC – OL vendredi dernier, le club de Ligue 2 n'a pas apprécié les derniers articles de L'Equipe mettant en avant les défauts de sécurité du club organisateur. Une information a notamment fait tiquer le club de Pierre Ferracci : l'annonce par le quotidien sportif que le match a été classé à risques par la DNLH.

Le Paris FC poursuit sa croisade médiatique

Dans un communiqué lapidaire, le PFC s'est donc défendu : « Lors de la réunion de sécurité du vendredi 10 décembre, préparatoire au 32e de finale de la Coupe de France, où la DNLH n’était pas présente, il n’a à aucun moment été évoqué un risque à l’intérieur du stade Charléty. Au cours de cette réunion et à la suite de celle-ci, les différents échanges oraux et écrits avec les autorités publiques (DOPC – Direction de l’Ordre Public et de la Circulation) n’ont jamais mentionnés la classification à risque de ce match. Le Paris FC précise qu’il n’a jamais eu la moindre information en provenance de la DNLH (Division Nationale de Lutte contre le Hooliganisme). Le Paris FC envisage une action en justice après la parution de cet article dans le quotidien, qui n’a même pas pris la peine de vérifier cette information auprès du Club ».

Ce qui est en revanche bel et bien vérifiable et avéré, c'est la communication tragicomique autour de ce nouveau drame en tribune. Du côté du Paris FC, au lieu de se dédouaner et d'accuser les médias, on ferait bien de se demander comment des supporters du PSG avec des barres de fer et des nunchaku se sont retrouvés sans aucune sécurité au cœur d'une tribune familiale. Ça, ce n'était pas du fait des Ultras lyonnais (même s'il ne faut pas les déresponsabiliser pour autant) mais bel et bien la faute au club organisateur...

Le PFC menace L'Equipe

Le Paris FC poursuit sa campagne médiatique pour tenter de ses dédouaner des incidents et de l'arrêt du match face à l'OL. Pas forcément très intelligent alors que le temps est à chercher des solutions pour endiguer les soucis dans les tribunes.