Reims – OL (1-1) : les Tops, les Flops... Les raisons de la panne lyonnaise
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

Reims – OL (1-1) : les Tops, les Flops... Les raisons de la panne lyonnaise

Ce vendredi soir, l'OL a arraché le point du nul sur la pelouse de Reims (1-1) et manqué une occasion en or de mettre la pression dans la course au titre. Ce qui s'est passé à Delaune.

Zapping But! Football Club OL : les 10 plus grosses ventes des Gones

Des mauvais choix de départ de Rudi Garcia

Au coup d'envoi, Rudi Garcia avait réservé une petite surprise en alignant Rayan Cherki plutôt que Tino Kadewere, trop court après avoir manqué quelques entraînements cette semaine. Un choix qui n'a pas payé comme celui de privilégier l'habituel milieu technique (Paqueta – Mendes – Aouar) pour faire face à la densité rémoise (4-1-4-1) dans le cœur du jeu. Le coach rhodanien a d'ailleurs corrigé ses choix avec trois entrées à la pause (Cornet, Caqueret, Kadewere) pour les sorties d'un De Sciglio décevant, d'un Aouar absent et d'un Cherki fantômatique.

Une animation offensive en difficulté

Battu dans le cœur du jeu, les Rhodaniens ont manqué d'inspiration offensive. Combatif à défaut et passeur décisif, Memphis Depay a beaucoup été livré à lui-même, pris dans la difficile tenaille Faes – Abdelhamid. Karl Toko Ekambi n'a allumé que quelques rares éclairs, tout comme Lucas Paqueta. Les nombreux centres des latéraux n'ont rien donné (notamment ceux de Léo Dubois très imprécis). Une prestation offensive inachevée qui aurait pu être sanctionnée au tableau d'affichage si l'entrant Tino Kadewere n'était pas sorti de sa boîte dans le money-time (92e).

Le gros match des Rémois

Si l'OL a perdu des points en Champagne, c'est aussi (et surtout) de la faute à un adversaire performant. On peut chercher une faute défensive des Gones sur le but de Cafaro (34e) mais il faut reconnaître que la reprise de l'ancien Toulousain est sublime... Tout comme le centre du Belge Thomas Foket. Il faut aussi noter la prestation XXL de Perdrag Rajkovic, la prestation courageuse du duo Faes - Abdelhamid et le match monstrueux de Marshall Munetsi dans le cœur du jeu.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

Les 3 Tops :

Lopes (6) : Deux arrêts importants. Précieux pour éviter le 2-0 face à Marshall Munetsi.

Caqueret (6) : Rentré à la pause, il a amené de l'agressivité qui manquait dans l'entrejeu lyonnais. Grâce à lui, la ligne de récupération fut beaucoup plus haute.

Depay (5,5) : L'abnégation du capitaine lyonnais a payé. Pugnace toute la partie et pas en réussite dans ses frappes, le Néerlandais a donné le centre de l'égalisation à Tino Kadewere (92e).

Les 3 Flops :

Aouar (3) : Un jour sans pour le meneur lyonnais. Sorti à la mi-temps car touché à la demi-heure de jeu.

Cherki (3) : Volontaire et inspiré la semaine précédente contre Sochaux, la pépite rhodanienne n'a pas existé lors de ses 45 minutes sur le pré à Delaune.

Toko-Ekambi (4) : S'il ne compte pas ses efforts, le Camerounais n'a que peu pesé dans les derniers mètres.

Les 3 Tops :

Lopes (6) : Deux arrêts importants. Précieux pour éviter le 2-0 face à Marshall Munetsi.

Caqueret (6) : Rentré à la pause, il a amené de l'agressivité qui manquait dans l'entrejeu lyonnais. Grâce à lui, la ligne de récupération fut beaucoup plus haute.

Depay (5,5) : L'abnégation du capitaine lyonnais a payé. Pugnace toute la partie et pas en réussite dans ses frappes, le Néerlandais a donné le centre de l'égalisation à Tino Kadewere (92e).

Les 3 Flops :

Aouar (3) : Un jour sans pour le meneur lyonnais. Sorti à la mi-temps car touché à la demi-heure de jeu.

Cherki (3) : Volontaire et inspiré la semaine précédente contre Sochaux, la pépite rhodanienne n'a pas existé lors de ses 45 minutes sur le pré à Delaune.

Toko-Ekambi (4) : S'il ne compte pas ses efforts, le Camerounais n'a que peu pesé dans les derniers mètres.