Laurent Blanc et Jean-Michel AulasCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ZONE MIXTE

OL : Aulas défend le duo Ponsot - Cheyrou et promet un gros Mercato, Laurent Blanc demande aux joueurs d’assumer

Comme on pouvait s'en douter, l’après-match d’OL - Strasbourg (1-2) fut particulièrement animé dans les coursives du Groupama Stadium. On y était. Réactions en inside.

Zapping But! Football Club Olympique Lyonnais : Qu'attendre des futurs investisseurs américains de l'OL ?

Après le passage d’Alexandre Lacazette et Dimitri Liénard en zone mixte, John Textor et tout l’Etat-Major lyonnais ont entamé une réunion devant le vestiaire en compagnie de Vincent Ponsot. C’est à ce moment que Jean-Michel Aulas est venu s’exprimer en pare-feu face aux journalistes, évoquant un sentiment “de gâchis” par rapport à l’ambiance délétère autour de cette rencontre. Une ambiance qui a commencé selon lui après l’attaque du bus de l’OL avant la rencontre : “On les avait vu ce matin avec John Textor et cela devait rester non violent”, a-t-il déploré avant de défendre son directeur du football Vincent Ponsot et son responsable du recrutement Bruno Cheyrou face aux attaques des Ultras.

Aulas : “Qu’on laisse tranquille Vincent Ponsot et Bruno Cheyrou”

“Les Kops peuvent avoir un avis sur les joueurs. C’est leur droit. Mais qu’ils attaquent des dirigeants qui sont exemplaires, c’est moi qu’ils attaquent (...) Je voudrais que tout le monde prenne conscience que le club va se redresser. J’en prend la responsabilité. On va travailler avec John sur un certain nombre d’initiatives rapides sur le Mercato (...) Mais qu’on laisse tranquille Vincent Ponsot et Bruno Cheyrou (...) Il faut créer une étincelle qui va changer l’état d’esprit. On a identifié le mal. On y travaille. On va faire bouger les choses. Il va y avoir un move significatif avant la fin du mois de janvier”, a-t-il lancé.

Blanc : “Dans la position actuelle, cela ne sert à rien de planifier quoi que ce soit”

Le passage de JMA a ensuite été écourté par une forte odeur de poivre alors que, de l’autre côté de la tribune, sur le ring extérieur du stade, il y avait quelques tensions entre supporters et forces de l’ordre. C’est donc directement depuis le bord de terrain que Laurent Blanc s’est exprimé sur ce match que l’OL a archi dominé (28 tirs !) sans jamais revenir au score : “Il y a de la frustration car on pouvait remporter ce match-là. J’en suis persuadé (...) On était déjà dans une situation difficile avant ce match-là. Vous imaginez bien comment c’était dans le vestiaire. J’ai dit aux joueurs qu’il faut assumer”, a martelé le Président, prêt à faire face à la grogne des Ultras.

“Il faut être prêt pour les semaines à venir. Il faudra être costaud. C’est ce que j’ai dit aux joueurs. La remontée au classement ? Dans la position actuelle, cela ne sert à rien de planifier quoi que ce soit. Il faut prendre match par match. On est dans une situation compliquée… Les supporters sont en colère car ils pensent qu’on peut faire mieux et ils ont en partie raison. En ce moment, seul doit compter le résultat”, a-t-il ajouté. Cet OL - Strasbourg, premier match de John Textor depuis son arrivée à la tête du club, risque de marquer un premier gros tournant dans la saison lyonnaise. Reste à savoir quelles seront les suites avec les supporters… Et si certaines têtes sont susceptibles de tomber après cette triste soirée.

 

L'après-match chaud d'OL - RC Strasbourg

Comme on pouvait s'en douter, l’après-match d’OL - Strasbourg (1-2) fut particulièrement animé dans les coursives du Groupama Stadium. On y était. Réactions en inside recueillies auprès de Jean-Michel Aulas et Laurent Blanc.

Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.