John Textor et Jean-Michel Aulas, une alliance enfin actéeCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
NEW PROJECT

OL - Mercato : pas de folies en janvier malgré John Textor

Si l'OL a pu bénéficier d'une augmentation de capital pour se donner de l'air avec l'arrivée de l'américain John Textor, les Gones n'ont pas prévu de se prendre pour d'autres et d'investir comme des cow-boys sur le Mercato de janvier. Dommage pour Laurent Blanc qui espérait sans doute débarquer dans un club plus ambitieux...

Zapping But! Football Club OL : la victoire en Gambardella augure-t-elle une nouvelle génération dorée à Lyon ?

Besoins :

Remplaçant au pied levé d'un Peter Bosz démis de son poste en cours de saison, Laurent Blanc a vite noté les manques de son équipe et les a fait passer au responsable du recrutement Bruno Cheyrou : il veut de l'expérience derrière comme il l'a annoncé dès le coup de sifflet du match de Nice (1-1) début novembre : « Je pense qu'il faut renforcer le groupe mais on fera la saison avec 90 % de cet effectif, c'est la réalité. Face à Nice, nous avons évolué dans une défense à quatre avec deux joueurs de 19 ans et un autre de 21 ans. Les jeunes sont bons mais il faudrait amener un peu d'expérience ».

Dans les faits, cela se matérialise par le recrutement d'un défenseur central avec de la bouteille, d'un latéral droit / piston à mettre en concurrence avec Malo Gusto (lui même très courtisé) et un milieu défensif.

Moyens :

Si l'été 2022 a été placé sous le signe de l'austérité à Lyon avec un Mercato global qui n'aura coûté que 9 M€, il n'est pas certain que l'arrivée de John Textor et son augmentation de capital de 86 M€ (dont 40 M€ dévolus au Mercato des équipes masculines et féminines) ne change fondamentalement la donne.

Parce qu'il y a un risque élevé de manquer l'Europe (et ses revenus!) pour une deuxième année consécutive et parce que les retours de Corentin Tolisso et Alexandre Lacazette se sont accompagnés de jolies primes à la signature, l'OL cherchera d'abord à faire des coups peu onéreux. Il est assez peu probable qu'on assiste à l'arrivée d'un joueur de plus de 10 M€ dans la Capitale des Gaules.

Le dossier-clé de l'hiver : la défense

Si Laurent Blanc a vraiment appuyé pour un recrutement qualitatif et court en nombre pour faire basculer la saison de l'OL dans le bon sens, le Mercato rhodanien sera d'abord lié aux opportunités de marché. « Si on bouge, c'est pour apporter une plus-value. Cela va être un mercato particulier. On ne sait pas trop comment cela va réagir, on essaiera de faire au mieux et surtout de s'adapter au marché », a fait savoir il y a quelques jours Bruno Cheyrou sur OL Play.

Outre le fait de devoir dénicher une véritable perle rare dans un grand club à l'étranger, Lyon va également devoir se poser de vraies questions avec Malo Gusto. Que faire si une offre à 30-40 M€ venait à tomber à la mi-saison ? Il y a un an, avec Bruno Guimaraes, l'OL n'avait pas hésité longtemps. En sera-t-il de même cette fois-ci sans tenir son remplaçant numérique en amont ?

Les pistes du Mercato : Rick Karsdorp (AS Rome), Bartosz Bereszynski (Sampdoria), Valentin Rosier (Besiktas), Sacha Boey (Galatasaray), Ellyes Skhiri (Cologne), João Gomes (Flamengo), Nabil Bentaleb (SCO Angers), Orkun Kökcü (Feyenoord).

L'OL va rester pragmatique malgré Textor

Si l'OL a pu bénéficier d'une augmentation de capital pour se donner de l'air avec l'arrivée de l'américain John Textor, les Gones n'ont pas prévu de se prendre pour d'autres et d'investir comme des cow-boys sur le Mercato de janvier. Dommage pour Laurent Blanc qui espérait sans doute débarquer dans un club plus ambitieux...

Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.