OM : Boudjellal martèle son envie de racheter le club, le club lui répond sèchement !
Mourad BoudjellalCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
A DOUBLE TOUR

OM : Boudjellal martèle son envie de racheter le club, le club lui répond sèchement !

Mourad Boudjellal, l'ancien président du RC Toulon, a une nouvelle fois répété son envie de s'investir à l'OM. Mais le club lui a vite fermé la porte.

Quelques semaines après l'épisode Mohamed Ajroudi qui a conduit tout droit au fiasco, le dossier de la reprise de l'OM repart de plus belle, toujours avec Mourad Boudjellal aux manettes. Interrogé par France Inter, l'homme d'affaires a en effet évoqué de manière très claire son envie de s'investir dans le club marseillais.

Assurant avoir des investisseurs avec lui, Boudjellal se veut toujours aussi ambitieux. « Je n'ai pas un caractère à lâcher les choses. Nous avons les investisseurs. Tout est prêt ou tout peut l'être très vite. (…) On en est à attendre que Franck McCourt veuille bien vendre », annonce Boudjellal.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'OM

Boudjellal croit que McCourt va vendre, le club le recadre

Une volonté qui pourrait se débloquer assez vite, croit l'homme d'affaires. « Aujourd'hui, avec tout ce qui se passe, l'OM est un gouffre, entre les stades vides -67000 places et 4000 en hospitalité- cela fait beaucoup d'argent perdu à chaque match. Plus Mediapro qui se fait tirer les oreilles, la Coupe d'Europe qui ne se passe pas comme espéré, je ne vois pas comment le budget se tient, ils doivent être inquiets. Le football est un spectacle et il faut savoir construire une économie autour de ce spectacle. Il y a un scénario à écrire », rêve déjà Boudjellal.

Problème, ce dernier a été sèchement ramené à la réalité par le club phocéen. France Inter a en effet interrogé l'OM dont la réponse a été des plus sèches. L'OM dénonce en effet « une campagne intensive et sans précédent de désinformation massive poursuivie dans l'ensemble des médias, dans le but manifeste de déstabiliser et fragiliser le club », ajoutant que « cette nouvelle sortie médiatique renforce un peu plus le dossier et notre volonté de dénoncer l'imposture que représente cet individu sans scrupules et sans éthique professionnelle ». Voilà qui a le mérite d'être clair.