Mattéo Guendouzi
Mattéo GuendouziCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
AGACEMENT

OM - Brest : Marseille a raté le coche, Guendouzi s'en veut

Si l'OM s'est raté contre Brest (1-2), Mattéo Guendouzi assume le poids de son échec face aux micros.

Zapping But! Football Club PSG - OM : top 10 des meilleurs buteurs marseillais contre Paris

Samedi après-midi, l'OM a raté l'occasion de faire le trou à la deuxième place de Ligue 1. Bien parti, les Phocéens ont non seulement été repris par le Stade Brestois et se sont même inclinés à l'issue d'une deuxième période catastrophique (1-2).

Face aux micros, Mattéo Guendouzi ne s'est pas caché après la rencontre. Pour lui, le penalty offert aux Bretons et transformé par Romain Faivre a été le premier tournant : « On a très bien maîtrisé la première mi-temps avec le but et la possession. Brest n'a pas été dangereux. On n'a pas très bien débuté la deuxième période et le penalty nous a mis dedans ».

« On a été un peu catastrophiques »

L'international tricolore a déploré le manque de réalisme de son équipe : « Il y a plein de matchs qu'on maîtrise où on n'arrive pas à marquer le deuxième but. C'était aussi le cas à Nantes (…) Dernièrement, on avait quand même eu des bons résultats, à part le match à Galatasaray. Quand on gagne, tout le monde dit qu'on joue très bien. Et quand on perd, bizarrement, on joue très mal. Si on retient la première mi-temps, on a très bien joué, on a fait de très bonnes choses et c'était très intéressant. La deuxième mi-temps, on a été un peu catastrophiques ».

Et Guendouzi ne se dédouane pas, bien en contraire, conscient d'avoir raté la balle de 2-1 : « Si je marque ce deuxième but, je pense qu'on se met à l'abri et je ne pense pas qu'on aurait reçu un 2e but par la suite, donc ça aurait été un tout autre match. A moi, et à nous, de travailler la finition ».

Guendouzi assume son raté avec l'OM

Mattéo Guendouzi a bien conscience que son raté face au but de Bizot à 1-1 était lourd de conséquences sur OM - Brest (1-2). L'international tricolore ne s'est pas caché face aux micros, promettant de travailler davantage la finition.