OM - Girondins (3-1) : Cuisance a ébloui Villas-Boas, qui cumule les coups durs avant la C1
André Villas-Boas (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
POINT POSITIF

OM - Girondins (3-1) : Cuisance a ébloui Villas-Boas, qui cumule les coups durs avant la C1

La victoire de l’OM contre les Girondins de Bordeaux samedi (3-1) a ramené son lot d’inquiétudes à André Villas-Boas avant les débuts en Ligue des champions mercredi face à l’Olympiakos.

L’OM s’est rassuré hier avec une victoire plutôt convaincante face aux Girondins de Bordeaux (3-1). André Villas-Boas était satisfait de la production de ses joueurs.  « On avait besoin de cette victoire, oui, j'espère qu'elle va nous apporter cette confiance. On a été bien impliqué, avec de bonnes performances individuelles, collectivement on a été bon aussi avec ce changement de système, a-t-il savouré en conférence de presse. A la fin du mercato, on a eu Kamara, Cuisance, Rongier, Sanson et Gueye, alors que Strootman était en sélection. On a profité de ce moment-là pour travailler ce système, pas seulement en losange mais aussi à plat. Ça a bien fonctionné pour nous ce soir (samedi), on avait besoin de cet effet de surprise aussi. On a contrôlé le jeu, le jeu entre les lignes, mais c'est un système difficile quand tu as le ballon et les gars ont été bons. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OM

Cuisance a ébloui Villas-Boas

Concernant la première de Michaël Cuisance, le coach de l’OM l’a trouvé bon. « Il a fait une très bonne prestation, quand il arrivait à se retourner, il pouvait mettre de bons ballons, il a bien réussi à trouver Amavi dans la profondeur, aussi, a-t-il poursuivi. On a beaucoup discuté de son positionnement dans la semaine comme pour Morgan (Sanson) parce que numéro dix, ce n'est pas forcément ce qu'il préfère, mais il a été bon. »

Enfin, AVB déplore des pépins physiques avant les débuts de l’OM mercredi en Ligue des champions contre l’Olympiakos. « On a quelques petites blessures. Duje (Caleta-Car) et Dario (Benedetto) doivent passer des IRM demain (aujourd'hui). Ils ont tous les deux des entorses à la cheville, a-t-il soufflé. Maintenant, je veux étudier un peu plus l'Olympiakos avant de choisir ce que l'on va faire pour les surprendre eux aussi peut-être. Ce système peut permettre à Dim' (Payet) de jouer comme numéro dix ou en attaque, on verra. »