OM : Jorge Sampaoli n'était pas le seul Argentin visé par LongoriaLancer le diaporama
OM : le calendrier de fin de saison des Marseillais en Ligue 1
+10
Jorge Sampaoli et Pablo LongoriaCredit Photo - Icon Sport
LANCER LE DIAPORAMA
par Alexandre Corboz
REVELATIONS

OM : Jorge Sampaoli n'était pas le seul Argentin visé par Longoria

Selon AS, Pablo Longoria avait songé à Marcelo Gallardo pour entraîner l'OM avant d'arrêter son choix sur Jorge Sampaoli.

Zapping But! Football Club OM : le palmarès complet des Marseillais

Il y a un peu plus de trois semaines maintenant, l'OM est parvenu à un accord pour faire venir Jorge Sampaoli sur son banc en remplacement d'André Villas-Boas. Un choix fort dans la mesure où le bouillant Argentin a déjà redonné du baume au cœur des supporters olympiens (2 victoires, 1 défaite).

Toutefois, si l'on en croit AS, Jorge Sampaoli n'était pas le seul Sud-américain tenté par Pablo Longoria mais il était vite devenu la priorité avec le refus d'un autre de ses compatriotes, Marcelo Gallardo (River Plate), lequel avait alors refusé le poste.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Marcelo Gallardo aurait dit non !

S'il aurait été comique de voir l'ancien Parisien et Monégasque revenir au Vélodrome vu ses antécédants en cité phocéenne (accrochage avec Christophe Galtier dans les coursives en 2000), cet échec n'a visiblement pas marqué Pablo Longoria.

Il y a quelques jours, à la Cadena Ser, le nouveau président de l'OM a dit tout le bien qu'il pensait de sa recrue Jorge Sampaoli : « Il a eu un grand impact à Séville pour sa première en Europe. Ensuite à Santos ou à l’Atlético Mineiro, il a toujours su changer la dynamique de ses clubs. Mais surtout, pendant toutes les conversations que j’ai eues avec lui, sa personnalité est totalement liée à celle de Marseille et de l’OM. Ses valeurs footballistiques sont les mêmes que celles sur lesquelles le club doit se baser. Mais c’est une décision collective. C’est une personne qui pourrait parfaitement être née ici. Il incarne toutes les valeurs de la ville et du club. Pour moi, Marseille ressemble à trois villes : Naples, Buenos Aires et Montevideo, surtout les deux dernières, car c’est le port d’arrivée de beaucoup de nationalités ».

Albums Photos