André Villas-Boas et Yuto Nagatomo
André Villas-Boas et Yuto NagatomoCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
DEFENSE PERMEABLE

OM : l'attaque n'est pas le principal problème de Villas-Boas

Si l'attaque de l'OM s'est montrée particulièrement indigente lors des deux derniers matches, la défense, elle, ne cesse de se montrer poreuse. A tel point qu'elle a subi plus de tirs que toutes ses devancières depuis 13 ans !

La défaite contre Saint-Etienne (0-2), la première depuis 41 ans, et le nul miraculeux contre Lille (1-1), les deux au Vélodrome, ont douché l'enthousiasme des supporters de l'OM après la victoire à Paris (1-0). Et mis en lumière les carences offensives d'une équipe trop dépendante des coups de génie de Florian Thauvin et Dimitri Payet. Mais une statistique fournie par Opta montre que le compartiment offensif n'est pas le seul à montrer des signes de faiblesse actuellement…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Une défense dans le dur

Cette stat explique qu’en quatre matches depuis le début de la saison, la défense de l’OM a subi cinquante-neuf tirs, dont vingt cadrés. C'est le total le plus élevé à ce stade du championnat depuis qu’Opta l’analyse (2006/07). Si l'on peut comprendre que l'arrière-garde ait subi le pilonnage parisien au Parc, c'est plus inquiétant de savoir que même Brest, Saint-Etienne ou Lille aient pu tirer aussi souvent en direction de Steve Mandanda.

Entre un Alvaro Gonzalez déstabilisé par les polémiques du Clasico, un Jordan Amavi suspendu, un Duje Caleta-Car toujours aussi inconstant, un Hiroki Sakai à la recherche de son meilleur niveau, un Bouna Sarr blessé et un Yuto Nagatomo qui vient à peine d'arriver, la défense marseillais fait la grimace. Et les résultats s'en ressentent logiquement…

Pour résumer

Très critiquée, l'attaque de l'OM doit se ressaisir contre le FC Metz ce soir. Mais sa défense aussi, elle qui a concédé un nombre record de tirs adverses.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet