Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

OM : les 4 points sur lesquels Marseille a sombré à Galatasaray

Battu sur la pelouse de Galatasaray (2-4), l'OM quitte la Ligue Europa par la petite porte. Une très sale soirée pour les Phocéens.

Zapping But! Football Club OM : top 10 des valeurs marchandes des Phocéens

Défensivement, l'OM a coulé

Peut-on dire que l'incident de Lyon ont joué sur le moral des Marseillais dans la chaude ambiance du NEF Stadyumu ? Défensivement, on peut se poser la question vu l'apathie des hommes de Jorge Sampaoli à l'entame. La tête ailleurs et battus dans l'agressivité, les Olympiens ont été d'une friabilité défensive rare à l'image de Boubacar Kamara, à l'origine de la perte de balle sur l'ouverture du score d'Alexandru Cicaldau (12e), de Duje Caleta-Car, qui défend vers son but sur la seconde réalisation stambouliote (30e) ou de William Saliba, coupable d'une perte de balle sur le but de Sofiane Feghouli (65e).

Offensivement, l'OM a vendangé

Faible sur son flanc gauche défensif et dans le cœur du jeu, l'OM l'a aussi été face au but même si l'excellent gardien de Galatasaray Muslera n'y est pas étranger. En trouvant les montants par deux fois par Luan Peres et le remuant mais maladroit Bamba Dieng, Marseille a raté ses occasions d'avoir de l'espoir. Dire que les Turcs n'avaient cadré qu'un seul tir pour mener 2-0 et que l'OM n'avait fait mouche sur aucune de ses tentatives cadrées du premier acte (3). Seule satisfaction : le doublé d'Arkadiusz Milik qui ne peut lui faire que du bien... Même s'il y a un penalty dans le lot.

Psychologiquement, l'enfer turc a été rude

En Turquie, les Phocéens se sont faits canarder par le public et il y a eu des arrêts de jeu. Une mauvaise habitude pour les coéquipiers d'un Mattéo Guendouzi, particulièrement pris en grippe par le public local.

Comptablement, la Lazio l'a achevé

Ce dont on a la certitude suite à cette défaite, c'est que l'OM n'aura pas de printemps européen en Ligue Europa. La Lazio s'étant imposé à Moscou, Marseille ne peut plus rattraper ni les Italiens ni les Turcs, qui se disputeront la première place dans 15 jours. Mais l'équipe de Jorge Sampaoli peut toujours rebondir en Ligue Europa Conférence avec le Stade Rennais si elle ne perd pas contre le Lokomotiv au Vélodrome. A moindre mal ?

Autopsie d'une élimination

Battu sur la pelouse de Galatasaray (2-4), l'OM quitte la Ligue Europa par la petite porte. Une très sale soirée pour les Phocéens. Décryptage d'une déroute lourde de conséquences pour un Marseille décevant dans toutes les lignes.